Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ce que disait le juge Richard Goldstone du Hamas et d’Israël en avril, reste vrai aujourd’hui

Hélène Keller-Lind

Crimes intentionnels et terrorisme du Hamas alors que les civils palestiniens ne sont pas pris pour cible par Israël

En avril 2011, dans un éditorial publié par le Washington Post , le Juge Goldstone qui avait chapeauté un rapport onusien des plus tendancieux et très défavorable à Israël un an et demie plus tôt, écrivait : « « Si j’avais su alors ce que je sais maintenant, le rapport Goldstone aurait été un document différent. »

Et il poursuivait dans des termes qui s’appliquent à la situation actuelle au lendemain des attentats terroristes perpétrés en Israël par des terroristes gazaouis, aux répliques israéliennes et aux tirs de roquettes lancées depuis la Bande de Gaza contre les populations civiles du sud d’Israël.

En effet, le juge sud-africain, écrivait alors : « que les crimes qui auraient été commis par le Hamas l’ont été intentionnellement, cela va sans dire - ses roquettes ont visé délibérément et aveuglément des cibles civiles. » Quant aux accusations portées contre Israël alors, le juge admet que les enquêtes menées par l’armée israélienne et prises en compte dans le Rapport, « indiquent... que des civils n’ont pas été délibérément pris pour cible et qu’ils ne l’ont pas été par principe. »
Ce qui reste vrai aujourd’hui, Israël ayant pris pour cible des terroristes et divers sites terroristes dans ses répliques. Ce qui n’empêche pas les « dirigeants » palestiniens comme Shaath et Erekat, de crier à l’agression, à l’escalade qui serait le fait d’Israël, saisi de « démence », en appelant la communauté internationale à faire cesser les soi-disant « crimes de guerre » israéliens et en ayant recours aux clichés porteurs tels que « punition collective » ou autres « prison à ciel ouvert. »

Un Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU connu pour son parti pris contre Israël

Et, à propos de l’ONU, Richard Goldstone soulignait que son rapport, « marquait la première fois que les actes terroristes illégaux du Hamas faisaient l’objet d’une enquête et d’une condamnation par l’Organisation des Nations Unies, » ajoutant : « j’avais espéré que notre enquête sur tous les aspects du conflit de Gaza marquerait le début d’une nouvelle ère caractérisée par l’impartialité au Conseil des droits de l’homme, dont l’histoire de parti pris contre Israël ne peut pas être mise en doute. »

Il avouait aussi avoir fait preuve de naïveté en ayant espéré que face à ce Rapport avec son constat de « crimes de guerre graves » de sa part le « Hamas réduirait ses attaques » Or, dit-il, « malheureusement cela n’a pas été le cas. Des centaines d’autres roquettes et obus de mortier ont été tirés contre des cibles civiles dans le sud d’Israël. Que relativement peu d’Israéliens aient été tués par ces roquettes et attaques au mortier tirés illégalement depuis Gaza n’en minimise en rien la criminalité. Le Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies doit condamner ces actes odieux avec la plus grande fermeté.  »

Avril 2011, massacre de membres de la famille Fogel en Judée Samarie. Août 2011, massacre d’Israéliens par des Gazaouis près d’Eilat. Un « État palestinien » en septembre 2011 ?

Et le Juge Goldstone évoquait l’assassinat barbare de 5 membres de la famille Fogiel en ces termes : « le Conseil « devrait condamner le récent massacre inexcusable, commis de sang-froid, d’un jeune couple israélien et de trois de leurs petits enfants dans leur lit. » Des assassinats que l’Autorité palestinienne attribuait à des ouvriers thaïlandais, voire à des « colons » qui voulaient faire dérailler, selon lui, le processus dit de paix....
Les assassins palestiniens ont depuis été arrêtés et se dont glorifiés de leurs actes, y compris d’avoir égorgé un bébé...

Si Israël baissait quelque peu la garde ces massacres et assassinats seraient bien plus fréquents. Une évidence. Dans ce contexte l’ONU peut-il prendre la responsabilité du regain de violences qui ne manquerait pas d’éclater dans la foulée de la « création » en septembre d’un « État palestinien » capable de produire ce terrorisme....



Retourner à l'article Ce que disait le juge Richard Goldstone du Hamas et d’Israël en avril, reste vrai aujourd’hui

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.