Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

10 remarques sur le « Bateau pour Gaza »

CRIF

1) Divers responsables politiques, des diplomates français, européens et onusiens de haut rang ont déclaré leur hostilité à ce bateau pour Gaza dont le caractère uniquement politique est évident. Le Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Alain Juppé s’est clairement exprimé en ce sens.

2) IL n’y a pas de crise humanitaire à Gaza, selon les propres mots de l’Organisation Mondiale de la Santé et de nombreuses ONG sur place, car il n’y a pas de véritable blocus. Les produits de première nécessité, (aliments, médicaments) passent grâce aux 200 à 400 camions quotidiens qui transitent par le terminal israélien. L’ouverture récente du terminal égyptien devrait rendre la situation encore plus fluide.

3) Ce qui existe est un blocus sur le transfert des armes. C’est notamment un blocus maritime légal, puisque le Hamas se déclare en guerre avec l’état d’Israël.

4) S’il arrivait à destination, ce bateau ne renforcerait que le Hamas, branche des Frères Musulmans placée sur la liste des organisations terroristes par l’Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada et le Japon.

5) Le Hamas n’est pas seulement une organisation anti-sioniste, c’est une organisation qui prône ouvertement l’assassinat des juifs. Cf. l’article 7 de sa charte jamais abrogée : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, viens le tuer ».

6) Le Hamas prône le Jihad contre les pays européens pour récupérer le « Dar Al Islam ». Ses dirigeants ont, après sa mort, confirmé leur soutien à l’action d’Oussama Ben Laden.

Soutenir le Hamas, c’est soutenir la guerre sainte.

7) Les participants « humanitaires » à ce bateau sont les « idiots utiles » d’une opération menée en sous-main par l’IHH, filiale turque des Frères Musulmans, responsable du bain de sang survenu l’an dernier sur le Mavi Marmara.

8) La paix n’est pas l’objectif de ce bateau, comme elle n’a pas été l’objectif du Mavi Marmara, dont les militants scandaient des appels au meurtre des juifs. Voir les vidéos ci après tournées à bord

9) La liberté n’est pas l’objectif de ce bateau qui va vers Gaza où le Hamas fait régner une dictature totalitaire.

10) Les « humanitaires » de ce bateau sont particulièrement sélectifs : non seulement ils ne se préoccupent pas des tragédies humaines, politiques (Syrie) ou alimentaires (Corée du Nord), mais ils ont repoussé avec mépris la demande du père de Guilad Shalit d’intervenir en faveur de son fils, franco-israélien, maintenu en otage par le Hamas dans des conditions ignobles depuis 5 ans.

Nous espérons comme vous tous que la paix surviendra entre les Israéliens et les Palestiniens, avec deux territoires pour deux peuples.

Nous pensons que l’envoi d’un bateau français pour Gaza est particulièrement contre-productif.



Retourner à l'article 10 remarques sur le « Bateau pour Gaza »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.