Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Barack Obama clarifie sa position vis-à-vis d’Israël et on voit en quoi la position américaine diffère notablement de celle de la France

Hélène Keller-Lind

Un engagement réel et clair de Barack Obama détaillé sur une page du site de la Maison Blanche

« Pour les Palestiniens, les efforts faits pour délégitimer Israël se solderont par un échec. Les actions menées symboliquement pour isoler Israël aux Nations unies en septembre ne créeront pas un État indépendant. Les dirigeants palestiniens ne parviendront ni à la paix ni à la prospérité si le Hamas s’entête à poursuivre terreur et rejet. Et les Palestiniens ne parviendront jamais à l’indépendance en niant le droit qu’a Israël a exister. »
Quant à Israël, notre amitié a de profondes racines qui se trouvent dans une histoire et des valeurs partagées. Notre engagement pour la sécurité d’Israël est inébranlable. Et nous nous élèverons contre toute tentative faite pour le désigner à la critique dans des forums internationaux. »

C’est par cet extrait du discours du 19 mai prononcé par Barack Obama que débute la page du site de la Maison Blanche consacrée à « la sécurité d’Israël et au soutien apporté à la recherche de la paix. » Deux thèmes que relie sans cesse Benyamin Netanyahou

La suite de la citation mentionne le fait que pour le Président américain «  le statut quo n’est pas tenable. » Mais cela est suivi de précisions très claires.

Il parle sans équivoque « d’État juif pour le peuple juif. » Côté officiel français on cherchera en vain une reconnaissance équivalente. Si le Président américain a évoqué « les lignes de 67, » assorties d’échanges de territoires mutuellement acceptés comme base de négociations directes, il précise qu’il s’agit là d’une formule de base, que cela devra être négocié directement, accepté par Israël et que cela devra tenir compte « des changements qu’il y a eu depuis ces 44 dernières années. » Et il devra y avoir « des frontières et des accords de sécurité qui ne rendront pas Israël vulnérable...des frontières qui préviendront le retour du terrorisme et le trafic d’armes. » On cherchera en vain de telles clarifications côté français ou européen.

La France, elle, menace et ferme les yeux sur la nature du Hamas

La France se borne à dire d’une manière floue qu’il faut travailler sur le sujet de la sécurité d’Israël » et menace : « si rien ne bouge d’ici septembre, « elle a déjà fait savoir par la bouche de son Président qu’elle en tirera les conclusions qui s’imposent. Ce qui diverge totalement de la position américaine...

Quant au Hamas, Barack Obama rappelle que sa position n’a pas varié et qu’elle est on ne peut plus claire : « le Hamas doit accepter le droit d’Israël d’exister, rejeter la violence et adhérer à tous les accords existant avant de pouvoir jouer un rôle dans la paix au Moyen-Orient. » Il a « condamné avec force les attaques du Hamas menées contre des Israéliens, déclarant que « ce n’est un signe ni de courage, ni de puissance de tirer des roquettes contre des enfants endormis ou de faire sauter des vielles femmes dans des bus. » Aux Nations unies il a souligné que « le massacre d’Israéliens innocents n’est pas de la résistance, c’est de l’injustice. »

Or, selon la France, l’accord Fatah Hamas est « une chance à saisir... »

Barack Obama condamne l’incitation à la haine anti-israélienne, la France aide la télévision palestinienne, vecteur de la diffusion de cette haine.

Barack Obama condamne l’enseignement à la haine sans détour, qu’elle soit palestinienne ou plus largement arabe : « une culture de la paix doit être encouragée...menacer Israël de destruction ou répétant d’ignobles stéréotypes sur les Juifs est profondément mal....faire du négationnisme est sans fondement, stupide et odieux. » Or, c’est ce que fait l’Autorité palestinienne au quotidien comme le montre Palestinian Media Watch

Ce dont la France se soucie comme d’un guigne...puisqu’elle ne se donne même pas la peine de l’évoquer...Et l’on voit là l’une des énormes carences de la représentante française pour la paix qui brigue un mandat de député pour la zone comprenant Israël...

Une aide américaine concrète pour la sécurité d’Israël, la France subventionne les Palestiniens sans condition

Au-delà des mots, l’appui américain à la sécurité d’Israël s’est traduit de manière concrète. Avec 3 milliards de financement militaire. Plus les 205 millions de dollars donnés pour contribuer au développement du système de sécurité Iron Dome destiné à protéger des attaques venues de la Bande de Gaza. La présidence américaine souligne d’ailleurs que Benyamin Netanyahou a parlé de la coopération militaire exemplaire entre les États-Unis et Israël lors de son discours devant l’AIPAC du 23 mai dernier.

La France, elle déverse des millions d’aide aux Palestiniens, sans y mettre la moindre condition – comme cesser d’inciter à la haine te la violence anti-israélienne, par exemple -. Elle aide même la télévision officielle palestinienne, l’un des vecteurs de cette haine... Un endoctrinement qui fonctionne. On vient d’en voir un exemple : les assassins d’une partie de la famille Fogiel ont revendiqué leurs crimes, disant n’avoir aucun regret et qu’ils le referaient si cela était à refaire... On se souviendra qu’à l’époque Mahmoud Abbas avait tenté de faire accuser des travailleurs thaïlandais, prétendant qu’aucun Palestinien ne pourrait commettre des crimes aussi odieux...

Convergence sur l’Iran

Quant à l’Iran, Barack Obama a œuvré, nous dit-on, sans relâche pour empêcher la République des mollahs de se doter de l’arme nucléaire. De concert avec d’autres pays dont il cite un certain nombre, Union Européenne y compris. La France a été également à la pointe de demandes de sanctions. C’est là sans doute le seul point réel de convergence....



Retourner à l'article Barack Obama clarifie sa position vis-à-vis d’Israël et on voit en quoi la position américaine diffère notablement de celle de la France

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.