Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique du 14 avril 2011 - Youd Be Nissan 5771 

Michael Bar-Zvi 

Cette année plusieurs tentatives pour obtenir une visite d’une instance internationale, un témoignage ou un signe de vie n’ont pour l’instant pas abouti. Les représentants de la Croix-Rouge ont rencontré H’aled Machal à Damas, il y a quelques jours pour demander au Hamas de fournir un nouvel enregistrement de Shalit. Les représentants de l’organisation n’ont pas rejeté la demande, mais ont répondu qu’Israël devrait payer un lourd tribut pour l’obtenir.

Cette exigence figure dans le magazine quasi-officiel du Hamas Alarsala.

Rappelons que pour la dernière cassette de Guilad Shalit en octobre 2009, Israël avait dû « payer » en relâchant une vingtaine de terroristes. Les dirigeants du Hamas estiment que la diffusion d’une cassette de Guilad Shalit représente un moyen de pression supplémentaire sur Netanyahou, car l’émotion qu’elle risque de soulever dans l’opinion israélienne mettrait le gouvernement encore plus mal à l’aise. Ce chantage affectif est insupportable aussi bien pour la famille Shalit que pour ceux qui exercent la responsabilité des négociations pour la libération de l’otage israélien.

Le Hamas observe les moindres détails de l’évolution des positions dans cette affaire au sein de l’opinion publique. Ces dernières semaines plusieurs personnalités connues, et notamment d’anciens dirigeants des services de sécurité comme Ami Ayalon, Yaacov Peri et Dani Yatom ont lancé un appel public au Premier ministre pour précipiter les choses. Dans leur appel, signé par d’autres anciens officiers supérieurs, ils déclarent que nous ne devons pas nous habituer à fêter le seder de Pessah avec une chaise libre pour Guilad Shalit. Il n’est pas le prophète Elie et il ne faudrait surtout pas qu’il le devienne !

Ne recommençons pas les erreurs commises avec le navigateur Ron Arad, affirment-ils.

Pourtant l’expérience du passé nous montre que la libération de centaines de terroristes dangereux a coûté la vie à des dizaines d’israéliens et c’est là bien sûr tout le dilemme de cette douloureuse affaire, car de trop importantes concessions auraient aussi pour conséquence d’encourager le Hamas à commettre d’autres enlèvements pour renforcer ses rangs. Toutefois, après cinq ans de détention, l’heure n’est plus à la réflexion mais à celle du choix, car le temps presse et ne joue pas en faveur de Guilad Shalit. Ramenons-le dans la maison d’Israël, sain et sauf !

Hag Herout Sameakh



Retourner à l'article Chronique du 14 avril 2011 - Youd Be Nissan 5771 

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.