Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le Shabak (service de sécurité intérieure) a fait échouer l’opération de communication (Hasbara) / Amos Harel – Haaretz

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les renseignements et les commandos marins avaient fait un très bon travail dans l’arraisonnement du Victoria. Mais dans les circonstances actuelles, il est très difficile de traduire ce succès opérationnel en un levier diplomatique. Ce n’est pas seulement le fait que les médias globaux se consacrent cette semaine au Japon. Le Premier ministre Netanyahu, qui fait face aux pressions américaines et européennes pour la prise d’une initiative diplomatique vis-à-vis des Palestiniens, souhaitait « vendre » la saisie des missiles comme une preuve de la politique meurtrière des Palestiniens. En apparence, après le massacre d’Itamar, cela aurait dû être un travail facile pour un communiquant comme Netanyahu.

Le problème est que le monde ne se presse pas « d’acheter » l’argument israélien. Les Etats-Unis et l’Europe font aujourd’hui une distinction claire entre l’Autorité palestinienne et les organisations islamistes. Contrairement à l’affaire du navire « Karine A », saisi en janvier 2002, cette fois-ci les missiles interceptés sur le « Victoria » sont destinés au Hamas et au Jihad islamique, et les affirmations (en partie justifiées) de Netanyahu contre l’incitation à la haine menée par l’Autorité palestinienne ne convainquent pas vraiment les Européens ou les Américains.

La marine avait fait tous les préparatifs en vue de la visite de Netanyahu sur le quai d’ Ashdod. Les soldats avaient déchargé les conteneurs toute la nuit. A partir de ce moment-là, les choses se sont compliquées. Le Shabak a retenu une partie des journalistes étrangers pendant plus d’une heure avant de les laisser passer le contrôle de sécurité. Pas étonnant donc que nombre d’entre eux a décidé de quitter les lieux. On peut supposer que dès le départ ils n’étaient pas enthousiastes face à ce qui leur semblait être une démonstration israélienne de propagande.

Il est possible que les contraintes imposées par le Shabak soient indispensables. Mais dans ce cas-là, était-ce vraiment nécessaire que B. Netanyahu et Ehud Barak mènent l’évènement sur le quai ?



Retourner à l'article Le Shabak (service de sécurité intérieure) a fait échouer l’opération de communication (Hasbara) / Amos Harel – Haaretz

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.