Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Abbas ment et ne reconnaît pas la réalité de sa politique d’incitation à la haine et la violence...

Hélène Keller-Lind

Tout un système a été mis en place de longue date pour inciter à la haine et la violence

L’Autorité palestinienne incite à la haine et la violence israéliennes et antisémites. Tout un système a été mis en place de longue date dans ce but. Les preuves existent par centaines. Une ONG collecte ces preuves depuis plus d’une décennie. Cet Observatoire des Médias Palestiniens -PMW - a été créé lorsque son fondateur s’est rendu compte que le discours officiel palestinien en anglais ou destiné à des Occidentaux n’avait rien à voir avec ce qui était dit en arabe et à destination de la population palestinienne et arabo-musulmane.

On peut en découvrir des exemples aujourd’hui en français, et notamment dans la newsletter du CRIF. Le site en anglais colle plus à l’actualité http://palwatch.org/ que le site en français et on trouve quantité d’exemples irréfutables montrant l’éventail de thèmes utilisés par l’Autorité palestinienne. On y trouve toute une panoplie d’accusations anti-israéliennes et antisémites, allant de l’incitation à la haine religieuse, aux accusations de crimes rituels, d’empoisonnement de la population palestinienne au déni de la Shoah ou à sa justification – il est à notre que lorsque le projet Aladin a donné une série de conférence sur la Shoa dans le monde arabo-musulman, il n’y a pu y avoir de conférence dans le Centre Culturel française de Ramallah....- .

Quant au site de Palestinian Watch en français, s’il est plus restreint car bien plus récent – il a été ouvert grâce au soutien du CRIF -, il donne pourtant une idée du matraquage systématique auquel est soumise la population palestinienne qui vit dans les Territoires palestiniens. Une part moindre est consacrée à l’incitation du Hamas qui est bien mieux connue et reconnue.

De fait aucun Palestinien ne peut échapper à ce matraquage qui commence avec la glorification de terroristes ayant le plus souvent tué des civils dans des attentats sanglants et dont le nom a été ou est donné en grande pompe à la moindre rue, la moindre place, aux rencontres sportives, au clubs pour femmes, étudiants, aux cercles d’études, bref à tout ce qui est possible et imaginable. Ce que dénonçait Benyamin Netanyahou dans un communiqué au lendemain du massacre épouvantable qui vient d’être perpétré à Itamar. Il disait : « Nous assistons à des choses terrifiantes. Par exemple, nous savons qu’il va y avoir un match de football à la mémoire d’un attentat-suicide qui a tué et blessé des dizaines de personnes rue Jaffa, à Jérusalem.....Nous voyons qu’ils donnent le nom de terroristes qui ont assassiné des dizaines d’Israéliens à des squares. »

Éduquer à la haine et la violence constitue un obstacle à la paix

Mais cela ne s’arrête pas là. Ainsi le Premier ministre israélien dénonce «  l’incitation menée dans les Territoires palestiniens, dans les écoles, les mosquées et les médias officiels de l’Autorité palestinienne  » et dont les exemples sont légion. Et il ajoute : « malheureusement, nous voyons l’octroi de bourses par l’Autorité palestinienne aux familles des assassins.  » Et il conclut « cela ne correspond pas à une éducation pour la paix. » Le nier est absurde.

C’est d’ailleurs ce point qu’avait souligné Hillary Clinton en recevant le fondateur et directeur de PMW au Sénat américain.

Benyamin Netanyahou fait ensuite état d’une conversation qu’il a eue avec celui qu’il appelle Abu Mazen – nom de guerre de Mahmoud Abbas - : « Il a appelé pour exprimer sa tristesse quant à cet événement. Je lui ai dit que nous nous attendons des condamnations qui soient sans la moindre équivoque, bien plus que ce qu’il fait, mais bien plus encore, nous voulons voir l’Autorité palestinienne mener une action sans équivoque pour que ne soit plus permise cette incitation, pour qu’elle cesse de mener cette incitation. Nous pensons qu’éduquer les gens à la paix est une partie intégrante de la paix. Nous avons également l’intention de soulever cette question dans la sphère internationale, comme faisant partie intégrante et nécessaire de la construction de la paix. »

Par ailleurs le gouvernement israélien a donné des quantités d’exemples récents de cette incitation envoyés à tous les journalistes inscrits au Bureau de la presse israélien. Nul ne peut dire qu’il ne sait pas....Certes ces dépêches sont en anglais, mais pour qui veut savoir...

Réponse de Mahmoud Abbas ? Contre toute évidence, il nie en bloc...

Devant ces accusations très circonstanciées Mahmoud Abbas nie...en anglais

Mais, au fait, un « colon », c’est quand même un coupable, non ?

( ici second degré )

Un autre angle de contre-attaque : selon un éditorial de l’agence de presse Maan News, c’est la faute aux « colons » qui « attaquent les Palestiniens dans les rues, les villages et sur les terres de leurs fermes. » Et on parle de morts et blessés sans donner de faits précis...et comme si cela justifiait en quoi que ce soit que quiconque aille égorger un bébé de trois mois ou poignarder à mort des enfants de trois et onze ans ou leurs parents dans leur sommeil....

Il faut dire que nombre de médias français parlent de l’assassinat de «  colons  » mot connoté très négativement en France, un colon étant un « méchant » et ce qui sous-entend qu’il mérite peut-être son sort... Ce mot inclut ici des enfants de 3 et 11 ans et un bébé de trois mois...

Quant aux organisations, partis, médias ou responsables divers qui confortent les Palestiniens dans une culture victimaire à force de les qualifier dans cesse d’opprimés ou d’occupés – toutes les villes importantes palestiniennes sont sous l’autorité du gouvernement Abbas-Fayyad - et qui font de cette « occupation » la source de tous les maux, tout en fermant soigneusement les yeux sur cette incitation inacceptable, ils ont leur part de responsabilité dans la persistance et l’importance de la culture de la haine et de la violence palestiniennes...

De plus ceux qui sont de fait anti-israéliens confondent des exactions rares qui peuvent être commises à titre individuel contre des Palestiniens – et on n’a fort heureusement pas d’exemples de tueries de Palestiniens répétées comparables à ce qui est commis contre des civils israéliens...- et une politique systématique d’un gouvernement qui est reconnu comme État par un certain nombre de nations et s’efforce de faire de ses administrés de la chair à canon...avec, malheureusement un certain succès.. à voir le nombre de victimes civiles israéliennes...



Retourner à l'article Abbas ment et ne reconnaît pas la réalité de sa politique d’incitation à la haine et la violence...

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.