Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Cinq Israéliens assasinés lors d'une infiltration terroriste palestinienne dans l'implantation d'Itamar

Agences

« Cinq Israéliens ont été tués lors d’une infiltration palestinienne dans l’implantation d’Itamar », a déclaré la porte-parole sans donner de précisions sur les victimes.

D’après les médias israéliens, les victimes, membres d’une même famille, ont été poignardées à mort dans leur lit par un Palestinien qui se serait introduit dans leur maison.

Selon le site d’information Ynet, un père et une mère ainsi que leurs enfants de 11 et 3 ans et un bébé de trois mois ont trouvé la mort au cours de l’attaque. Trois autre enfants ont réussi à s’enfuir et à donner l’alerte, a précisé Ynet.

La porte-parole de l’armée a ajouté que l’armée avait lancé une « opération de ratissage » dans le secteur de l’attaque pour en retrouver le ou les auteurs.

Toutes les routes de la région ont été bloquées par des barrages militaires, a constaté un photographe de l’AFP, tandis que les habitants d’Itamar ont été appelés à rester chez eux.

Les forces de sécurité palestiniennes ont confirmé à l’AFP que des jeeps de soldats israéliens et des ambulances avaient été dépêchées dans la région et qu’un hélicoptère de l’armée survolait la zone de l’attaque.


L’attaque n’a pas été revendiquée. Un porte-parole des Brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique à Gaza, a estimé dans un communiqué que « cette opération est normale car elle exprime le droit de résistance contre l’occupation (israélienne) et ses crimes », sans toutefois revendiquer l’attaque.


Lire :


Enquête dans l’attaque d’Itamar : les 2 terroristes ont sauté par-dessus la clôture

Ynet (Altman Yair)

L’enquête initiale dans l’assassinat de cinq membres d’une famille dans l’implantation d’Itamar vendredi soir révèle que les deux terroristes ont apparemment sauté par-dessus la barrière de sécurité autour de 22h vendredi. Le système électronique a émis une alerte de contact, mais pas une brèche dans la clôture. Il n’est toujours pas clair de savoir pourquoi l’unité de secours n’a pas été appelé sur les lieux après l’alerte.

L’assassinat a été découvert par la fille de 12 ans de la famille, qui est retournée à la maison vers minuit 30 et a emmené ses deux frères, qui étaient sains et saufs dans l’attaque, dans la maison du voisin. Les forces de sécurité prospectant le secteur durant la nuit ont estimé que les terroristes ont réussi à s’échapper dans les territoires palestiniens.




La situation est très tendue depuis plusieurs jours entre paysans palestiniens et habitants juifs dans cette région agricole du nord de la Cisjordanie.

La derniere attaque meurtrière dans une implantation de Cisjordanie remonte au 31 août 2010 lorsque quatre habitants avaient été assassinés près d’Hébron, autre foyer de tensions, dans le sud de la Cisjordanie. Le lendemain, deux autres Israéliens avaient été blessés près de Ramallah.

Le 8 septembre, l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas avait annoncé l’arrestation de Palestiniens considérés comme les auteurs des deux attentats et présentés comme des membres du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza.

En juin 2002, cinq Israéliens avaient été tués par un Palestinien dans la même implantation d’Itamar, dont une mère de famille et ses trois enfants ainsi qu’un habitant de l’implantation venu leur porter secours.



Retourner à l'article Cinq Israéliens assasinés lors d'une infiltration terroriste palestinienne dans l'implantation d'Itamar

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.