Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le Premier ministre Sharon a ordonné d’inclure les implantations d’Ariel, de Maalé Adoumim et du Goush Etzion à l’intérieur du tracé modifié de la barrière de sécurité présenté par les responsables israéliens de la Défense

revue de presse de l’Ambassade de France en Israël.

Les responsables israéliens de la Défense ont présenté mercredi à Ariel Sharon un tracé modifié de la barrière de sécurité tenant compte des recommandations de la Cour suprême, qui dans un récent arrêt, avait invalidé plusieurs tronçons de la clôture sous prétexte qu’ils portaient attente à la population palestinienne, indiquaient ce matin les médias israéliens.

« Ariel inclus », titre dans ses premières pages le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonot qui publie une carte détaillée du nouveau tracé. « A l’issue d’un débat particulièrement tendu en présence des principaux représentants de la Justice et de la Défense, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a ordonné d’inclure les localités d’Ariel, de Maalé Adoumim, ainsi que les implantations du Goush Etzion, à l’intérieur du tracé de la barrière de sécurité », rapporte le journaliste vedette du journal Shimon Shiffer.

« Il est hors de question qu’une seule des caravanes du Goush Etzion reste en dehors du tracé », a déclaré le Premier ministre israélien sur le ton de la colère après que les représentants de la Justice israélienne eurent fait valoir que dans ce secteur, le tracé ne correspondait pas aux directives de la Cour suprême. « La prochaine fois que les juges de la Cour suprême vous demanderont ce qui vous a conduit à inclure les implantations du Goush Etzion à l’intérieur du tracé, je vous suggère de leur proposer de se rendre au cimetière du mont Hertzl où sont enterrées les victimes du Goush Etzion tués par les Arabes lors de la guerre d’Indépendance »

Sur les recommandations de l’Establishment militaire, Ariel Sharon a toutefois ordonné de déplacer d’importantes portions de la barrière vers la Ligne verte, ce qui aura pour effet d’exclure du tracé plusieurs implantations, notent les journaux. Le chef du gouvernement israélien a accepté de déplacer le tracé de la section sud de la barrière vers la Ligne verte, laissant ainsi les implantations de Soussia, Carmiel, Tana et Maon en dehors du tracé. Outre le Premier ministre et le ministre de la défense, ont participé au débat le chef d’état-major Moshé Yaalon, le chef du Shin Beth Avi Dichter, le Conseiller juridique du gouvernement Ménahem Mazouz ainsi que le chef du Conseil de sécurité nationale, le général Gyora Eyland.

Selon le Yédiot, Ariel Sharon a annoncé que le tracé modifié serait soumis à l’approbation du gouvernement une fois que les milieux de la défense auront achevé d\’adapter le tracé de la barrière aux recommandations de la Cour suprême. Auparavant, le conseiller du Premier ministre, Dov Weisglass, devrait présenter le tracé à l’Administration américaine, souligne le Yédiot. Par ailleurs, relève le journal, la Présidence du Conseil a apporté un démenti aux informations de la deuxième chaîne de télévision israélienne, selon lesquelles le Premier ministre israélien envisagerait de consulter le peuple sur le retrait de la bande de Gaza. « La question d’un référendum sur le plan de désengagement n’est pas d’actualité », est-il noté dans un communiqué.



Retourner à l'article Le Premier ministre Sharon a ordonné d’inclure les implantations d’Ariel, de Maalé Adoumim et du Goush Etzion à l’intérieur du tracé modifié de la barrière de sécurité présenté par les responsables israéliens de la Défense

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.