Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michael Bar-Zvi Vav be Adar 5771

En effet, l’administration américaine s’est rendu compte qu’il fallait 90 jours pour organiser des élections, et soit dit en passant on se demande ce que font les diplomates américains en Egypte au point d’ignorer les règles fondamentales de la constitution de ce pays.

Et voilà donc Barack Obama qui conjure Moubarak de rester en place jusqu’à cette échéance, comprenant que s’il décidait de partir, dans une clinique en Allemagne, comme l’ont annoncé certains journalistes d’Outre-Rhin, l’Egypte serait livrée comme un fromage aux renards islamistes qui attendent sagement leur heure en flattant la démocratie et la vindicte populaire. Les revendications de la foule sont probablement légitimes, mais pour l’instant la tempérance de Moubarak a permis d’éviter une guerre civile, malgré les violences et les incitations permanentes à l’embrasement diffusées par les sites Internet.

En Israël, le gouvernement a opté pour la discrétion, tout en maintenant un contact régulier avec les autorités égyptiennes. Et même si la paix avec l’Egypte est une paix glaciale, il s’agit d’une option stratégique déterminante, aussi bien sur le plan politique que militaire. L’explosion du pipe-line de gaz dans le Sinai, la semaine dernière, a été la première alerte de ce qui pourrait devenir un changement de la carte géopolitique du Proche-Orient, non seulement parce que 40% des importations de gaz proviennent d’Egypte, mais parce que la définition de l’Egypte comme adversaire potentiel suppose un redéploiement des forces et a évidemment des incidences sur le budget de Tsahal.

La commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset a déjà pris les dispositions nécessaires pour fournir une rallonge au budget de l’armée en prévision d’une évolution négative pour Israël, à la fois dans la lutte contre le terrorisme dans le Sinaï, mais aussi en cas de retour de l’Egypte sur la scène du conflit.

A la veille de la nomination, dans des conditions particulières, d’un nouveau chef d’état-major, le général Benny Gantz, les défis et les dangers qui se profilent à l’horizon suscitent une vive inquiétude, souhaitons-lui bonne chance dans sa difficile mission, car jamais l’avenir d’Israël n’aura été autant lié à la réussite de celui qui est le commandant en chef de Tsahal.

Behatzlakha



Retourner à l'article Chronique de Michael Bar-Zvi Vav be Adar 5771

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.