Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Danny Ayalon et le Synode scélérat

Hélène Keller-Lind

Un Synode au Vatican dans la droite ligne de l’histoire de la propagande arabe

,

« Nous exprimons notre déception de voir cet important Synode se transformer en forum d’attaques politiques contre Israël dans la droite ligne de l’histoire de la propagande arabe, » a déclaré Danny Ayalon, vice-ministre des Affaires étrangères en commentant le communiqué du Vatican publié à l’issue des deux semaines qu’a duré cette rencontre. Il devait examiner le sort peu enviable des chrétiens au Proche-Orient, souvent contraints à l’exil du fait des persécutions ou discriminations musulmanes. Alors qu’en Israël leur nombre progresse régulièrement comme le soulignait, par ailleurs, Yigal Palmor, porte-parole du gouvernement israélien. Au nombre de 107.000 il y a 20 ans, les chrétiens étaient 132.000 en 1999 et 151.700 l’an dernier.


« 

Le Synode a été pris en otage par la majorité anti-israélienne.

 »

Danny Ayalon critiquait vigoureusement les propos de l’évêque Cyrille Salim Bustros tenus lors d’une conférence de presse de clôture. Ce prélat de Newton aux États-Unis, né au Liban, ancien archevêque de Baalbeck, a déclaré : « On ne peut pas se baser sur le thème de la Terre promise pour justifier le retour des Juifs en Israël et l’expatriation des Palestiniens. » Il ne faisait que reprendre et préciser des déclarations faites lors de la tenue du Synode selon lesquelles « la Bible ne saurait justifier les injustices.  »

Mais il en rajoutait, estimant que la venue du Christ avait aboli la notion originelle de « Terre Promise » l’étendant de ce fait à tous les habitants de cette terre. Il poursuivait ses considérations politiques en concluant qu’Israël ne peut donc être un État juif et il évoquait en corollaire le sort des «  réfugiés  » - héréditaires – palestiniens...Échos évidents de ce que disent Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne...

Les perroquets libanais propagandistes de l’Autorité palestinienne



Ce prélat fait irrésistiblement penser à Helen Thomas, cette journaliste américano-libanaise qui avait, elle aussi, répété fidèlement les invectives anti-israéliennes et antisémites de l’Autorité palestinienne. Cela se passant aux États-Unis elle avait dû prendre sa retraite...

Cette Autorité palestinienne qui dispose de fonds énormes, généreusement donnés par l’UE ou les États-Unis et à un degré bien moindre certains pays arabes pour se livrer à un travail de propagande résolument anti-israélienne bien orchestré qui ne se limite pas à financer des campagnes de boycott mais aussi à modeler l’opinion de prélats, de fait fort peu « catholiques, » qui n’hésitent pas à trahir leurs ouailles...



Retourner à l'article Danny Ayalon et le Synode scélérat

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.