Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Edito de Guy Rozanowicz

mardi 28 septembre 2010 à 7H08 SUR RADIO J

Une question sur l’essence d’une telle rencontre pour commencer : d’un côté, le Président de l’Autorité palestinienne refuse de reconnaître le caractère juif de l’Etat d’Israël, de l’autre, ce même président espère influencer le gouvernement israélien par le truchement des juifs de diaspora. C’est une instrumentalisation dans le cadre d’un plan de com.

Jusqu’à preuve du contraire, que ses institutions plaisent ou non, la communauté juive de France s’est dotée d’organisations dites représentatives. Qu’un militant juif, ancré à gauche comme Ofer Bronstein, croit bon passer outre ces dites organisations pour concocter, le temps d’une rencontre, un panel de personnalités de même sensibilité politique pour lui faire rencontrer Mahmoud Abbas, c’est son droit.

Mais qu’aussitôt, le CRIF n’ait pas cru bon prendre ses distances clairement et médiatiquement avec cette initiative, pis encore, qu’il ait quémandé un rendez vous avec Mahmoud Abbas auprès d’un intermédiaire privé comme Ofer Bronstein, c’est un camouflet et une décrédibilisation de la fonction.

D’autre part, quelque soit la qualité des personnalités ayant participé à la rencontre de dimanche avec Mahmoud Abbas, elles ne représentent aucunement la communauté juive et ne se targueraient pas à priori d’un tel positionnement (à l’exception d’Eric de Rothschild).

Et pourtant, c’est à ce titre qu’elles ont été conviées :
M. Rachline, c’est JCALL
René Samuel SIRAT, l’ancien grand rabbin de France, pas celui en exercice
Ruth Elkrieff, journaliste
Jean Pierre Elkabach, également journaliste et encore récemment contesté dans sa ligne rédactionnelle à l’endroit d’Israël,
Simone RODIN, de l’AJC, quel rapport avec les juifs de France ?
Enfin, Nicole GUEDJ, Présidente de la Fondation France Israël, ce n’est pas la communauté juive,
VALERIE HOFFENBERG, chargée de mission, ce n’est pas la communauté juive non plus.

OFer Bronstein a fait son marché et a tenté de vendre son panel comme représentatif.
Il est de la responsabilité des dirigeants de la communauté de dénoncer la supercherie !


commentaire : Simon Frajdenrajch, analyste.

Il n’y a rien à retrancher à cet éditorial.

C’est bien une supercherie, et voir M. Richard Prasquier, président du CRIF, avec son sourire extatique, venir nous commenter son entretien avec M. Mahmoud Abbas comme un geste concret vers la paix, en saluant son ‘courage’, c’est la confirmation que l’euphorie des Accords d’Oslo est de retour. MM. Sadate et Begin avaient un autre courage !

Hier soir, une émission sur la Chaîne Parlementaire LCPAN, mettait en présence Mme Valérie Hoffenberg, envoyée spéciale du gouvernement français en Israël / Palestine, et le ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël à Paris (nom oublié), moins bon orateur que l’ambassadeur, son excellence Daniel Shek, d’une part.

Et d’autre part, M. « l’ambassadeur » Stéphane Hessel, suintant un anti-israélisme dégoûlinant de haine de soi, puisqu’il paraît que ce type qui ressemble à un spectre, est d’origine juive, ce dont il se vante, mais converti au protestantisme, ce dont il ne se vante pas, pour ne pas se décrédibiliser sans doute, et le député PS de Haute Saône (M. Matus je crois, président de la commission parlementaire franco-palestinienne), qui débitait un nombre incalculable de contre-vérités historiques à la minute, sans être sévèrement démenti comme il le méritait.

Et puis nous avons eu droit aux rodomontades de M. Sarkozy, qui continue de croire que la France est un joueur mondial, en droit de donner des leçons au monde entier, embrassant chaudement Mahmoud Abbas, en annonçant qu’il appellera au téléphone Benyamin Netanyahou.
Pour le sermonner sur les ‘colonies ‘ ? Diantre, celui-ci n’a qu’à bien se tenir !

Sarkozy bombe le torse et se prend à lui tout seul, avec l’espagnol Moratinos il est vrai, pour le patron de l’UE, alors que bien des pays européens ont une position favorable ou nuancée en faveur d’Israël.

Obama qui s’apprête à perdre les élections de la mi-mandat, appelle à la poursuite du gel.
Ban Ki Moon, secrétaire général de l’ONU [vous savez, ce ‘Machin’ dominé par des dictatures, qui croient que la loi du nombre vaut l’illusion démocratique], ‘regrette’ l’interruption du gel.

Du calme les pacifistes irénistes ! Oslo n’est pas encore de retour.
‘Irène’ est le nom du bateau affrété par des juifs parti de Famagouste pour « briser le blocus de Gaza ».

M. Abbas a-t-il accepté de reconnaître le caractère juif de l’Etat d’Israël ?
A-t-il accepté de renoncer au ‘droit au retour des réfugiés’ qui noieront Israël dans leur flux ?
A-t-il accepté de mettre fin réellement à l’incitation à la haine antijuive ?
Pourquoi la Judée / Samarie, improprement appelée ‘Cisjordanie’, ne peut-elle contenir des implantations juives ?
Et tant d’autres interrogations sans réponses face à l’inertie dévorante des Palestiniens.

Mais dans tout cela, une excellente nouvelle en ce début d’année juive : il semble bien que sans bruit, sans bombes, sans missiles, sans mission aérienne impossible au-dessus de l’Arabie saoudite et de l’Irak, sans forfanterie, nos génies de l’informatique soit parvenus à neutraliser les ordinateurs pilotant la centrale nucléaire de Bushehr, et peut-être d’autres fabriques de mort en Iran.

Et ainsi à retarder durablement le programme d’armement nucléaire de l’Iran.

Comme la destruction de la centrale nucléaire syrienne en 2007, cette opération ne sera jamais connue officiellement. Mais elle devrait nous permettre de retrouver le sourire avec un meilleur sommeil.



Retourner à l'article Edito de Guy Rozanowicz

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.