Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La Cour Internationale de Justice demande à Israël de démanteler le « mur de serre » en respirant une fois sur deux.

Frédéric Lellouche

Alors que l’on croyait que l’effet de serre était dû à la pollution, il est maintenant acquis que cet effet est une conséquence de la respiration immodérée des israéliens (le « droit à la sécurité de respiration » selon Ariel Sharon).

Kofi Annan avait voulu montrer son impartialité en déclarant notamment : « avant toute condamnation, je souhaite un jugement impartial et serein du tribunal de La Haye ». Aussi, avec célérité, il avait saisi la Haute Cour de Justice de vérifier ces allégations si cruciales pour l’avenir du monde.

Après quelques mois d’enquête, le tribunal de La Haye vient donc de donner son verdict accompagné de recommandations importantes : Israël est donc coupable de construire un « mur de serre » (on connaît depuis longtemps la qualité machiavélique de l’agriculture israélienne) autour de la planète et ce mur empêche ses habitants de respirer normalement. Les premiers à en souffrir sont les voisins des israéliens et donc, à juste titre, les palestiniens souffrent de maux de respiration, d’asthme avec de graves conséquences.

Ainsi, les jeunes enfants sont souvent obligés de sortir et de faire de l’exercice (lancer de pierres, courses à pied, maniement d’armes, ...) pour mieux respirer et quelquefois même, de se faire exploser pour avoir un effet de souffle important pour la respiration.

Les causes de ce « mur de serre » sont une respiration beaucoup trop importante des colons juifs de la Terre, ce qui crée des perturbations écologiques importantes entraînant la création d’ozone et donc de ce mur entourant la Terre. D’ailleurs, les juges jordaniens et égyptiens ont évoqué que ce ne sont pas seulement les israéliens (appelés les colons israéliens) mais l’ensemble des sionistes d’Israël et de Diaspora (qu’un jeu de France 2 a appelé en 2003 « colonies hors d’Israël »). Cette idée n’a pas été suivie par les autres juges pour le moment mais sera étudiée dans un deuxième temps, si besoin.

Aux dénégations et arguments israéliens qui déclaraient qu’ils n’étaient que 6,5 millions d’habitants, qu’ils n’avaient pas la capacité de faire de tels dégâts à toute la Terre et que la respiration était comme la sécurité un droit fondamental pour vivre, il leur a été rétorqué que ce droit ne devait pas empêcher les populations voisines de vivre normalement qui étaient perturbées gravement dans leur vie courante. De plus, le sujet n’était pas le droit à la respiration des israéliens mais la création de ce mur nuisant à la santé. Les arguments spécieux israéliens étaient bien hors sujet et ont donc été logiquement rejetés !

De plus, discréditant encore un peu plus la thèse israélienne, une attaque d’une violence inouïe a été faite à la veille du jugement par le chef du gouvernement israélien Ariel Sharon qui a osé dire que la respiration de 6,5 millions d’israéliens n’avaient rien de comparable par rapport à celle du milliard et demi des chinois. Attaque diffamatoire reprise par les médias sionistes contre le président du Tribunal de La Haye, le juge chinois, pays pourtant si recommandable.

Bien heureusement, le président a été soutenu par la quasi-totalité des autres juges qui ont jugé cette attaque d’une bassesse terrible (au mépris du droit à la vie et au nombre) en rétorquant que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui importe. Ils ont ajouté ironiquement que Ariel Sharon était l’un des chefs d’Etat le plus gros au monde et qu’il devait avoir une des respirations les plus importantes au monde avec les conséquences désastreuses pour la planète ...

Le juge chinois a même rajouté qu’une preuve des dégâts mondiaux de ce « mur de serre » était la situation respiratoire difficile des tibétains (de moins en moins nombreux), due non à l’altitude du Tibet ou à quelques mouvements de liberté mais bien à cause de cet effet de serre que l’on appellera le « mur sioniste de serre ».

Loin de ces polémiques stériles israéliennes, le jugement a préféré rester serein et a donc émis le jugement suivant :

Conséquences juridiques de l’édification d’un mur de serre dans le territoire palestinien occupé - Avis consultatif

A. Par quatorze voix contre une,

L’effet de serre que l’on croyait dû à la pollution est en fait la conséquence de la respiration beaucoup trop importante et dégageant un gaz dangereux des habitants juifs d’Israël et notamment des colons juifs des territoires palestiniens occupés . Cette respiration a une qualité néfaste pour l’avenir de la planète avec des conséquences graves et irrémédiables. Aussi, cet effet de serre sera appelé maintenant le « mur de serre israélien » pour être plus proche de la vérité. L’édification de ce mur est contraire au droit international.

B. Par quatorze voix contre une,

Israël est dans l’obligation de mettre un terme aux violations du droit international dont il est l’auteur. il est tenu de cesser immédiatement les travaux d’édification du mur de serre et de démanteler ce mur le plus rapidement possible. Aussi, ils ne doivent respirer qu’une fois sur deux afin de permettre aux autres populations de vivre sereinement sur la Terre. Ceci doit s’appliquer aux hommes, femmes, enfants et animaux leur appartenant. Si cela ne suffit pas, d’autres mesures seront prises : respiration un jour sur deux, arrêt de la respiration lors des grosses chaleurs (juillet, août), ...

Personne parmi la population juive ne pourra pas être épargnée. Une dérogation exceptionnelle sera accordée aux israéliens acceptant de partir définitivement et ceux condamnant d’une manière très ferme et définitive Israël pour son action néfaste à la paix dans le monde.

C. Par quatorze voix contre une,

Israël est dans l’obligation de réparer tous les dommages causés par la construction du mur. Ainsi, les israéliens doivent dédommager tous les habitants de la Terre pour les dégâts dus à ce mur dont notamment les palestiniens qui ont eu à souffrir gravement de ces maux (allant jusqu’à une explosion de certains écologiques pour créer un effet de souffle utile à une meilleure respiration) et les tibétains dont la Chine s’est aperçu récemment de leur souffrance terrible à cause de ce mur.

D. Par treize voix contre deux,

Tous les Etats sont dans l’obligation de ne pas reconnaître la situation illicite découlant de la construction de ce mur de serre et de ne pas prêter aide ou assistance au maintien de la situation créée par cette construction ; tous les Etats parties à la quatrième convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, du 12 août 1949, ont en outre l’obligation, dans le respect de la Charte des Nations Unies et du droit international, de faire respecter par Israël le droit international humanitaire incorporé dans cette convention ; Tout habitant de la Terre doit pouvoir respirer normalement et ne doit pas être importuné par ce mur israélien.

E. Par quatorze voix contre une,

L’Organisation des Nations Unies, et spécialement l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité, doivent, en tenant dûment compte du présent avis consultatif, examiner quelles nouvelles mesures doivent être prises afin de mettre un terme à la situation illicite découlant de la construction du mur et du régime qui lui est associé. La planète doit pouvoir respirer normalement sans ce mur de serre sioniste .

Cet avis est donc très fort et va permettre au monde de mieux respirer. Déjà, les réactions sont nombreuses :

En France, le gouvernement étudie l’avis donné avant d’émettre une opinion définitive. Il reconnaît qu’il existe un problème grave pour le monde dû à ce mur de serre et que les israéliens doivent faire un effort pour la paix dans le monde. Pour les israéliens, respirer une fois sur deux paraît être un effort surmontable pour l’avenir du monde.

A noter, l’écologiste français José Bové accompagné du comique Dieudonné se sont réjouis de cet avis et ont émis l’idée que la canicule de l’été 2003 était peut-être une conséquence de ce mur. Preuve en était les chaleurs importantes en Israël au même moment de la canicule en août 2003. Coïncidence troublante en effet ...

Les Verts et le PC ont félicité le Tribunal pour ce « verdict juste » mais ont demandé au Tribunal d’aller plus loin en « demandant aux israéliens d’arrêter de souiller notre Terre en dispersant sans retenue leurs corps lors des explosions avec effet de souffle des martyrs écologiques palestiniens. Les israéliens doivent se contenir, se retenir et éviter toute dispersion humaine ou matérielle qui pollue notre planète. »

Au niveau international, le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a déclaré que la sentence de la CIJ était « claire », et que toute action entreprise par Israël devait se conformer aux lois internationales et respecter les intérêts des habitants de la Terre qui ne supportent plus les activités sionistes.

En Palestine occupée, deux mouvements de résistance écologique, le Hamas et le Djihad Islamique, ont félicité le Tribunal pour la justesse de leur verdict et ont promis de continuer leur combat écologique en augmentant le plus possible le nombre de martyrs écologiques avec les effets de souffle bénéfiques pour la planète, tout ceci pour le bien de l’humanité entière.

Le Premier ministre Ariel Sharon a déclaré qu’Israël rejetait le verdict « partial et politique » de la Cour internationale de justice et que les israéliens avaient le droit fondamental à sécurité de respirer normalement. Réaction logique de ce chef à respiration immodérée mais qui confirme la paranoïa et l’isolement israélien et juive qui imagine que le monde leur en veut plus particulièrement alors que l’histoire démontre le contraire ...

Au contraire, Yasser Arafat a salué la victoire du monde libre et écologique : « Nous saluons la décision condamnant le mur raciste. Cette décision constitue une victoire pour notre peuple, tous les peuples libres et tous les mouvements de libération dans le monde ».

L’Union Européenne reconnaît le droit d’Israël à respirer mais a exigé qu’Israël arrête la construction de cette barrière de serre qui nous empêche de respirer, notamment dans les territoires palestiniens occupés dont Jérusalem-Est occupé".

Seuls, les Etats-Unis ont soutenu Israël avec le juge américain qui a voté contre ces mesures. Le gouvernement américain a promis de soutenir Israël à l’ONU. Il est paradoxal de constater que ce sont les plus grands pollueurs du monde après les israéliens qui soutiennent ce mur de serre et risquent d’empêcher des mesures salutaires pour le monde !

Michaël Moore a promis de faire un film pour le prochain festival de Cannes 2005 avec des révélations sur les liens entre le « mur de serre » et la destruction de la « barrière de corail » en Australie (un autre mur si peu naturel !), que les requins australiens appellent le « mur de l’apartheid » leur empêchant d’aller manger tranquillement les poissons voulant vivre normalement au sein de leur environnement de corail.

L’ONU va se réunir très prochainement pour discuter des mesures à prendre pour sauver l’humanité de la respiration des colons israéliens.

Le dossier le plus important au monde (bien plus que les massacres au Soudan, le Sida, la pollution ou autres considérations si mineures...) car il conditionne le bonheur et l’avenir pour l’humanité toute entière !



Retourner à l'article La Cour Internationale de Justice demande à Israël de démanteler le « mur de serre » en respirant une fois sur deux.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.