Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Gaza : punition collective mise en place par l’Autorité palestinienne

Hélène Keller-Lind

Dernière minute :

un état d’urgence est déclaré par les hôpitaux de la Bande de Gaza. Il est causé par la fermeture de la centrale électrique qui ne reçoit plus de fuel que refuse de lui faire livrer l’Autorité palestinienne

Selon Muawiya Hassanein, le directeur des services d’ambulances et d’urgence, cela pourrait se traduire par « un désastre humanitaire » puisque cette coupure électrique touche notamment « les hôpitaux pour enfants, les services de maternité, les services de réanimation et les patients sous dialyse ou les prématurés dans des incubateurs. »

Par ailleurs des patients qui ne peuvent plus utiliser leur machine à oxygène ou leur équipement médical chez eux affluent dans les hôpitaux.

Heureusement pour eux Israël continue à livrer une partie importante de leur électricité aux Gazaouis...( près des deux tiers nécessaires)


Fournissant quelque 65.000 kwh. Mais l’Autorité palestinienne a voulu gérer ces livraisons, ce qui a été accepté par l’UE et depuis celles-ci ont fréquemment été insuffisantes, voire interrompues. On sait pourtant que le Quai d’Orsay ou des élus comme Anne Hidalgo ne tarissent pas d’éloges sur les capacités du gouvernement de Mahmoud Abbas ...

L’argent continue à être versé par millions par l’Europe<br


Même emballement pour l’AP de l’Union européenne et de la Suède qui viennent de verser 14 millions d’Euros pour payer les salaires ou retraites de 81.000 fonctionnaires palestiniens en Judée Samarie et dans la Bande de Gaza . Ce versement faisant partie des 158 millions d’Euros que la Commission européenne a alloué aux Palestiniens pour 2010.Un haut fonctionnaire européen précisant que « ce soutien à l’Autorité palestinienne souligne la grande confiance qu’à l’Union européenne dans les capacités qu’a le ministère des Finances palestinien à gérer les fonds selon des critères internationaux les plus élevés. » Punition collective incluse. Pourtant ce mécanisme de transfert de fonds destiné à « soutenir l’Autorité palestinienne dans sa construction des institutions pour le futur État » fonctionne depuis février 2008...et on en est à la troisième coupure électrique.

Ces bailleurs de fonds, lorsqu’ils sont versés dans la Bande de Gaza, tentent-ils de mettre pour condition la libération de Gilad Shalit, un Franco-Israélien kidnappé puis détenu dans des conditions inacceptables depuis plus de 4 ans.

Israël continue ses livraisons d’électricité dans la Bande de Gaza


Par ailleurs, même si l’Autorité palestinienne rejette la responsabilité de ces arrêts de livraison sur le Hamas qui ne paierait pas entièrement les factures, il n’en reste pas moins que les Gazaouis sont soumis à une « punition collective, » qui n’est pas le fait d’Israël. Et l’État hébreu continue à livrer de l’électricité dans la Bande de Gaza, à raison de 120.000 kwh, selon un récent rapport de la CIA ...L’UNWRA s’en était d’ailleurs ému et avait condamné l’Autorité palestinienne



Retourner à l'article Gaza : punition collective mise en place par l’Autorité palestinienne

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.