Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le rôle de la France auprès des Palestiniens

Hélène Keller-Lind

Le 21 juin dernier la France signait à Ramallah « une convention d’aide budgétaire de 23 millions d’Euros au budget de l’AP » pour l’année 2010 Ce qui fait partie « d’ une aide totale de la France aux Territoires palestiniens de 68 millions d’euros par an pendant trois ans, soit près de 200 millions d’euros.  » Dans des buts apriori louables : eau, infrastructures urbaines, etc. Puis vient dans cette annonce officielle un paragraphe étonnant : cette aide « concrétise le soutien de la France au renforcement des institutions de l’Etat palestinien, dans le prolongement de la Conférence de Paris pour l’Etat palestinien de décembre 2007 et conformément au plan de réforme et de développement palestinien et au programme du treizième gouvernement de l’Autorité palestinienne « mettre fin à l’occupation, établir l’Etat » De quel « État palestinien » parle-t-on ?

Les rédacteurs voudraient-ils dire « le futur État » ? Quant au programme palestinien annoncé, fichtre.... « mettre fin à l’occupation ».....et comment ? Le Consulat français de Jérusalem ignorerait-il que parmi les moyens préconisés par le récipiendaire des largesses françaises il y a le terrorisme ? Les enfants palestiniens recevant une éducation et un enseignement destinés à les convaincre qu’ils doivent « mourir pour Allah » en commettant des actions terroristes pour chasser l’occupant... D’ailleurs le Consul français tout sourire serre la main de Salam Fayyad qui donne comme modèles à suivre à la jeunesse palestinienne des terroristes morts en « martyrs »...

Par ailleurs, rien n’est dit d’un quelconque mécanisme de contrôle de l’utilisation des ces fonds français.

Puis vient une précision : « Lors de la cérémonie de signature, le Consul Général de France a souligné que la France avait souhaité affecter cette année une partie de son aide budgétaire à des programmes à Jérusalem-est, à hauteur de 3,5 millions d’euros, comme elle avait affecté en 2009 un montant de 5 millions d’euros à des programmes de reconstruction à Gaza, à la suite de la Conférence de Charm El Cheikh. » Précision relative. De quels programmes s’agit-il à Jérusalem-est ? De quels programmes de reconstruction s’est-il agi à Gaza ? On doit construire pas mal dans cette région pour 5 millions d’Euros. Et qui a contrôlé l’utilisation de ces fonds ? A qui ont-ils été remis ? A ce qu’il est convenu d’appeler « le gouvernement de facto » de la Bande de Gaza, c’est-à-dire le Hamas ? Y a-t-il eu du donnant donnant ? Guilad Shalit ou les droits humains en général ont-ils été mentionnés ?

En zoom sur ce site figure la « Visite en France de Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne (13 et 14 juin 2010) » On y lit :

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne s’est rendu à Paris, les 13 et 14 juin. Il a été reçu par le président de la République et Bernard Kouchner. Ont été évoqués avec lui notamment la tragédie récente survenue au large de Gaza, et les moyens de favoriser une levée du blocus. Cette visite a été l’occasion de réaffirmer le soutien de la France à Mahmoud Abbas dans sa démarche de paix et dans la poursuite des pourparlers indirects, en vue de la création d’un Etat palestinien etc... »
Tragédie ? Neuf aspirants au « martyre » prôné par ce même Mahmoud Abbas qui a d’ailleurs accordé aussitôt ce statut envié aux militants terroristes, affiliés à l’IHH turque tués alors qu’ils attaquaient des soldats israéliens venus arraisonner leur bateau.

Cela vient en écho à la déclaration de Bernard Kouchner faite « après le drame » reproduite sur ce même site consulaire français. On y lisait entre autres : « Le monde entier a été choqué par les conséquences tragiques de l’opération militaire israélienne conduite, dans les eaux internationales, contre le convoi maritime de la Flotille pour la Paix. Le bilan humain est inacceptable. Rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence et nos pays l’ont condamnée, immédiatement. » On remarque d’ailleurs ici un pluriel de majesté....

Mais la France se montre très généreuse avec les Palestiniens, ce site nous le montre encore et encore. Ce qui a déjà été détaillé dans ces colonnes

A noter, pour la petite histoire, que lors de la manifestation de soutien à Guilad Shalit et à Israël le 22 juin à Paris, tous ceux qui, à la tribune ou dans le public, ont reproché à Anne Hidalgo venue faire un discours en tant que première adjointe au maire de Paris de ne pas avoir fait apposer la photo du franco-israélien Guilad Shalit comme cela avait été fait pour la franco-colombienne Ingrid Bettancourt, ignoraient sans doute que celle-ci avait arboré un grand sourire aux côtés de personnalités palestiniennes diverses lors de l’inauguration d’un puits près de Jénine. La première adjointe s’était même prêtée avec eux à des jeux d’eau...



Retourner à l'article Le rôle de la France auprès des Palestiniens

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.