Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Mes quatre vérités

par Richard Prasquier - Crif

1- Les soldats étaient en état de légitime défense. Dans le film fondamental, qu’a émis, malheureusement avec retard, l’armée d’Israël, on voit bien que, à leur descente du filin de l’hélicoptère, les soldats israéliens ont été accueillis par une foule déchaînée, frappés par des barres de fer, peut-être avec d’autres types d’armes. Ils ont failli se faire tuer. L’un d’entre eux a été précipité d’un pont vers l’autre et deux d’entre eux sont d’ailleurs gravement blessés. Les passagers n’étaient pas des militants pacifiques.

2- Israël est en état de guerre déclarée avec le Hamas qui contrôle l’enclave de Gaza. L’existence d’un blocus, la perquisition des navires pour vérifier qu’ils ne transportent pas d’arme, y compris hors des eaux territoriales sont des actions légitimes au cours d’un état de guerre.

3- Ce convoi n’avait d’humanitaire que le nom. Rappelons qu’il transportait 10 000 tonnes, (à comparer avec le million de tonnes qui transite annuellement par le terminal terrestre en direction de Gaza. Rappelons que les Israéliens avaient proposé de transférer cette cargaison (et qu’ils ont d’ailleurs fait après l’arraisonnement) vers Gaza, après vérification de son caractère civil. Rappelons enfin que les « humanitaires » ont refusé de s’intéresser au cas de Guilad Shalid, enlevé en Israël par le Hamas et détenu depuis lors dans les plus scandaleuses conditions, avec impossibilité totale de visite.

4- C’est une organisation radicale islamiste turque, l’IHH, qui affrétait le bateau sur lequel ces événements ont eu lieu alors que les autres bateaux ont subi un arraisonnement sans histoire. Il s’agit de la branche turque des frères musulmans comme le Hamas en est la branche palestinienne. Rappelons que toutes ces organisations dont fait d’ailleurs partie en France le SBCP sont incluses dans une confédération présidée par l’Iman Qaraddawi, qui effectue les transferts de fonds vers le Hamas. Les occupants de ce bateau étaient des militants islamistes pour la plus grande part, et on peut dire que ce bateau était de fait contrôlé par le Hamas.

Une commission d’enquête pourrait explorer les conditions de ce drame. Malheureusement, nous savons ce qu’il faut penser des enquêtes diligentées par le Conseil international des Droits de l’Homme dont il n’est plus besoin de souligner la partialité. Nous sommes convaincus que les Israéliens feront eux-mêmes clairement la lumière sur cette action.



Retourner à l'article Mes quatre vérités

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.