Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ce n’est pas en glorifiant le terrorisme qu’on prépare à la paix

Hélène Keller-Lind

Lors de la présentation de son dernier rapport à Jérusalem, « Si on glorifie les terroristes, comment peut-il y avoir la paix ? » , l’ONG Palestinian Media Watch – Observatoire des Médias Palestiniens – citait quelques responsables américains, dont le Président Obama, conscients du problème.

Ainsi, tout récemment James L. Jones, Conseiller à la Sécurité Nationale, déclarait : « nous continuons à appeler les deux parties à éviter toute provocation y compris....l’incitation palestinienne à la haine. »

Barack Obama, pour sa part, a affirmé : « les Palestiniens doivent régler leurs problèmes d’incitation...Parmi les Palestiniens qui disent vouloir la paix avec Israël on remarque qu’il y a encore tendance à faire des déclarations incitant à la haine d’Israël ou ne pouvant contribuer de manière constructive à un processus de paix.  » Déclaration plus ancienne, certes, mais ce constat reste malheureusement vrai aujourd’hui.

Autre déclaration récente du porte-parole du Département d’État, PJ Crowley : « glorifier des terroristes...ne peut faire progresser des efforts pour la paix et cela doit cesser. Nous continuerons à tenir les dirigeants pour responsables de cette incitation. »

Lorsqu’elle était Sénatrice, Hillary Clinton avait reçu Itamar Marcus, fondateur et Directeur de PMW à Washington et avait déclaré à l’occasion d’une conférence de presse commune lors de la sortie d’un rapport sur les manuels scolaires palestiniens : « nous devons faire cesser cette propagande à laquelle les enfants palestiniens sont soumis. Cela doit être une priorité pour tous ceux qui ont à cœur le bien-être des enfants, qui ont à cœur le type de paix, de stabilité et de sécurité qu’Israël mérite et qui doit être garanti. Et cela devrait être une priorité pour ceux qui se soucient de l’avenir du peuple palestinien. » On était en février 2007 mais on peut penser que la justesse et la pertinence de cette analyse n’a pas été oubliée.

Un rapport édifiant : glorifier le terrorisme est omniprésent dans la société palestinienne

Dans ce rapport PMW donne « 200 exemples de glorification de 46 terroristes. Dont 26 exemples pour le début 2010. » Cela est donc très loin d’être un phénomène mineur – pour avoir une idée de l’omniprésence de cette incitation il faut se souvenir qu’il y a moins de 2 million et demie de Palestiniens en Judée Samarie-. Un exemple frappant donné dans ce rapport : « Pour aller à l’école un enfant palestinien peut passer par une rue qui porte le nom du terroriste Abou Jihad qui a planifié le détournement d’un bus ayant fait 37 morts, puis il étudie dans une école qui porte le nom du fondateur du Hamas – NDLR organisation terroriste pour les USA et l’Europe qui a pris le pouvoir dans la Bande de Gaza –Ahmed Yassin, peut jouer au football lors d’un tournoi portant le nom de la bombe humaine Abd Al-Baset Odeh qui tué 31 personnes et terminer la journée dans un centre pour enfants portant le nom de Abu Iyad, responsable de l’assassinat des 11 athlètes aux Jeux Olympiques de Munich. Une jeune fille peut s’inscrire dans un club universitaire « Les sœurs de Dalal, » qui porte le nom de la terroriste Dalal Mughrabi – NDLR : 39 victimes, dont 6 de moins de six ans -, suivre à l’Université Al-Quods une semaine dédiée à la bombe humaine Yahya Ayyash – NDLR plus de 70 victimes dans les attentats qu’il a commandités- et participer à des rallies universitaires portant le nom de nombreux terroristes. Honorer les terroristes est une partie intégrale et significative du monde palestinien. » Un état de choses systématiquement mis en place par l’Autorité palestinienne.

Que pensent les « grands frères » de l’incitation à la haine et à la violence ?

D’aucuns répondront que ces terroristes qui tuent surtout des civils sont en fait des résistants. Ce qui est une insulte à la mémoire des Résistants qui subissaient, eux, une véritable occupation terrible et ne prenaient pas pour cible des civils et encore moins des enfants.
On se demande ce qu’en pensent ces « grands frères » auto-satisfaits se posant en parangons de vertu, de raison et d’intelligence qui n’hésitent pas à accuser Israël de « faute morale » en parlant de constructions – gelées d’ailleurs-. On se le demande car ils ne parlent ni du terrorisme palestinien, ni de l’incitation palestinienne à la haine d’Israël et des Juifs ou la la violence, préférant réserver leur admonestations au seul Israël....Ce qui leur vaut les honneurs, si l’on peut dire, de Haaretz , quotidien qui n’a pas hésité, par exemple, à publier des articles écrits en utilisant sans vergogne des documents volés par une secrétaire faisant son service militaire, accusée aujourd’hui par la justice israélienne d’avoir « voulu porter atteinte à la sécurité de son pays... » C’est dire...

Washington : campagne d’information

PMW rend public son rapport le 6 mai à Washington, présenté par Brad Sherman, membre du Congrès, président du sous-comité américain sur le Terrorisme, la Non- prolifération et le Commerce. Et lance une campagne d’information d’un mois sur les grands chaînes américaines de la région de Washington. Avec plus de mille passages d’un spot dans lequel on voit Mahmoud Abbas et Salam Fayyad, souvent encensés en Occident, glorifier le terrorisme. Le but étant de dresser un « tableau complet de ce que les dirigeants palestiniens disent et font et des attitudes en place dans la société palestinienne.... Les dirigeants palestiniens peuvent être tenus pour responsables aussi quand leurs mots et leurs actes sont un obstacle à la paix. »

Lire aussi : Document exceptionnel : La paix peut-elle éclore des germes de l’inculture et de la haine ?



Retourner à l'article Ce n’est pas en glorifiant le terrorisme qu’on prépare à la paix

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.