Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La justice de mon pays : « Annulation d’une exclusion pour « antisémitisme » au lycée Montaigne »

Le tribunal a annulé l’exclusion des deux élèves d’origine maghrébine, âgés de 11 ans à l’époque des faits et qui devront être réintégrés au sein du collège-lycée Montaigne, situé dans le VIe arrondissement de Paris, a annoncé l’avocat des deux familles, Me Thierry Lévy.

Le tribunal a aussi condamné l’Etat à payer à chacune des deux familles la somme de 1.000 euros.

Concernant les faits reprochés au premier élève, S., le tribunal note dans sa décision du 24 mai que la victime a été « poussée le 10 octobre 2003 » par cet élève « qui l’a traité de « minus » ».

« Si ces faits, qui sont les seuls établis par le dossier méritent à l’évidence une sanction, ils ne sont pas eu égard à l’âge de S (...) de nature à justifier la sanction d’exclusion définitive prononcée contre lui », estime le tribunal.

S. avait été exclu notamment pour « menace de racket et violences commises à l’encontre d’un autre élève dans l’enceinte de l’établissement ».

Pour le second élève, sanctionné en plus des violences pour « antisémitisme », le tribunal a rendu le même jugement, selon Me Lévy qui ne disposait pas mardi soir des motifs écrits de la décision.

Cette décision a aussitôt été qualifiée de « scandaleuse » par le secrétaire-général de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Richard Serero,. « A partir du moment où on réintègre les bourreaux, on exclut les victimes. Implicitement, le tribunal a prononcé l’exclusion de la jeune victime qui sera obligée de changer de lycée pour ne pas se retrouver en face de ces deux tortionnaires. C’est la porte ouverte à la multiplication des incidents du même type », a ajouté Richard Serero.

Le rectorat a indiqué que le choix de faire ou non appel serait pris mercredi, se refusant à tout commentaire sur la décision du tribunal.

Les deux élèves exclus avaient été immédiatement intégrés dans des établissements parisiens différents.

Le tribunal souligne que sa décision d’annulation « implique » qu’ils soient réintégrés dans leur collège d’origine, réintégration qui ne pourrait intervenir qu’à la rentrée prochaine, l’année scolaire étant pratiquement terminée.


Pervers alibi communautaire

4 janvier 2004 - Par Daniel Sibony - Libération

Aucune agression raciste ne doit échapper à la loi, quel qu’en soit l’auteur.
Il arrive qu’un petit épisode éclaire de vastes questions, même s’il réveille les passions qui s’y rattachent. C’est le cas de l’incident du lycée Montaigne à Paris, où un élève de 6e avait été violemment et longuement agressé avec des insultes antisémites : « Sale Juif ! On va tous vous exterminer ! » Maintenant que les coupables ont reconnu et sont sanctionnés, on peut y repenser sereinement, car les impasses qu’on y observe à petite échelle, impasses dans lesquelles sont coincés aujourd’hui beaucoup de responsables, existent ailleurs en plus grand.

Lire l'article



Retourner à l'article La justice de mon pays : « Annulation d’une exclusion pour « antisémitisme » au lycée Montaigne »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.