Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Salam Fayyad fait l’éloge du terrorisme

Hélène Keller-Lind

Un représentant personnel du Président palestinien était également venu affirmer : « nous devons suivre l’exemple du Shahid – martyr – Daud qui a toujours cru en la lutte, a toujours aimé sa patrie et voulait parvenir à établir l’unité nationale. » Les propos des uns et des autres ont été rapportés le 28 mars dernier en première page du quotidien officiel de l’Autorité Palestinienne, Al-Quds.

Or, Abdullah Daud, avait participé à nombre d’attaques terroristes perpétrées contre des civils israéliens alors qu’il était chef de la sécurité à Bethléem. En 2002 il était parmi les terroristes qui se réfugièrent dans l’Église de la Nativité de la ville lorsque les forces israéliennes y pénétrèrent pour éradiquer le terrorisme. Prenant en otage les religieux qui étaient dans l’église, qu’ils souillèrent au passage, ils poursuivirent leur combat. Pour ne pas endommager ce lieu de culte Israël accepta de laisser sortir les terroristes qui y étaient retranchés et de les laisser partir sans les juger à condition qu’ils s’exilent. Abdullah Daud fut envoyé à Chypre puis en Mauritanie où il est mort de mort naturelle en mars dernier.

Ces éloges de terroristes, qualifiés de Shahid, ou martyrs, titre le plus honorable pour un musulman, encouragent donc le terrorisme en donnant les terroristes pour modèle.

Salam Fayyad, chouchou des chancelleries occidentales, dont un ambassadeur français faisait récemment l’éloge n’en était pas à sa première. Le 16 février dernier il apportait son soutien à la famille d’un autre terroriste, le Shahid - Martyr- Faiz Faraj, Shahid tué alors qu’il tentait de poignarder un soldat israélien. Et il « condamnait en termes très durs les agissements des forces d’occupation perpétrés dans le cadre de la campagne actuelle menée pour mettre un terme aux protestations non violentes des résidents des diverses régions, » rapporte sans rire le Al-Hayat Al-Jadida du 14 février. Chacun sachant que poignarder quelqu’un entre dans la catégorie de « protestation non violente » ....ce que prônent les dirigeants palestiniens quand ils s’expriment en anglais. Vielle histoire. Et constat de double langage qui fit que Palestinian Media Watch, observatoire des médias palestiniens fut créé. Ou plus tard Memri pour l’ensemble du monde arabo-musulman
Observatoires qui donnent des informations réelles sur l’état d’esprit des dirigeants des divers pays dont les médias sont examinés. Données exactes bien loin des fables conçues pour l’Occident, auxquelles, comme on l’a vu, certaines chancelleries ou médias ajoutent foi sans le moindre recul ni sens critique

Fin décembre, ce sont trois terroristes à qui ce même Salam Fayyad rendait hommage à Naplouse. Ils avaient assassiné Meir Avshalom Hai, un homme de 45 ans, père de 7 enfants, un rabbin qui rentrait chez lui lorsque ces trois terroristes tirèrent sur lui alors qu’il était au volant de sa voiture.

Et Mahmoud Abbas n’est pas en reste comme on le constate en consultant Palestinian Media Watch qui donne des exemples récents de son incitation au terrorisme

Toujours dans cette volonté de paix, sans doute, les dirigeants du Fatah ont décidé de donner le nom de Yehiyé Ayash à une rue tout près du palais présidentiel où sont les bureaux de Mahmoud Abbas et Salam Fayyad. Le bureau du Premier ministre israélien rappelle que ce terroriste a « tué des centaines d’Israéliens innocents, hommes, femmes et enfants, » et demande au monde de condamner fermement cette incitation officielle palestinienne au terrorisme et contre la paix. » Ayash, en effet, surnommé « l’ingénieur » avait été l’artificier vedette du Hamas.



Retourner à l'article Salam Fayyad fait l’éloge du terrorisme

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.