Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Abed Rabbo, ministre de l’Autorité palestinienne prêt à renoncer au droit au retour

Matthew Gutmana

Le document, non encore achevé, a fait l’objet d’une fuite quelques jours après qu’Amram Mitzna, secrétaire général du Parti travailliste, ait déclaré qu’il était prêt à négocier avec Yasser Arafat. Il a pour base les principes du plan Clinton, et ceux qu’avaient laissé entrevoir les pourparlers de Taba en janvier 2001.

« L’objectif, en pressentant ce document, est de voir s’il est possible d’initier un plan de paix, véritable et pragmatique, et s’il est possible de convaincre l’opinion israélienne que le chemin vers la paix est encore ouvert », a dit Abed Rabbo.

Il a aussi indique, dans un message publie par l’Agence palestinienne d’information (Palestinian New Agency), que ces conversations avaient été menées en accord avec le cabinet de l’Autorité palestinienne et avec Arafat.

Selon ce projet d’accord, Israël n’aurait pas à reconnaître le droit au retour des Palestiniens, et ne permettrait qu’à un petit nombre d’entre eux de s’installer en Israël.D’autres réfugiés pourraient s’installer dans un pays européen, à choisir parmi cinq pays.

Des sources au cabinet du Premier ministre et au ministère des Affaires étrangères s’en sont prises au document, disant qu’il était nocif par rapport à la position d’Israël dans une négociation, dangereux pour le peuple d’Israël, et biaise par des considérations électorales de la gauche« . D’autres ont dit qu’Israël »n’a qu’un gouvernement, et ce n’est pas Yossi Beilin.« Mais Beilin a défendu les idées contenues dans le plan, faisant remarquer que des Palestiniens, et cela depuis des dizaines d’années, retournent en Israël pour y vivre, dans le cadre de réunifications familiales pour ceux qui habitent les territoires et ont de la famille à l’intérieur d’Israël. »Ce sont des chiffres qui n’auront aucun impact sur l’équilibre démographique, essentiellement parce que tout accord fonde sur le plan Clinton signifiera que plus de 200.000 Palestiniens vivant aujourd’hui à Jérusalem Est n’habiteront plus des zones sous notre contrôle, et que donc, du point de vue démographique, il y aura de fait moins de Palestiniens sous notre contrôle", a dit Beilin en se référant au plan Clinton qui envisageait un retrait quasi total de Cisjordanie et la division de Jérusalem en deux capitales.

Abed Rabbo a déclaré que le projet serait présenté à pour une cérémonie de signature en Europe avant les élections en Israël, afin de démontrer qu’il existe une alternative a la politique actuelle d’Israël à l’égard des Palestiniens.

Mais Beilin s’est montre moins optimiste. « Je ne suis pas totalement convaincu que nous aurons termine notre travail en quelques semaines », a dit Beilin à la radio israélienne, en répétant qu’il pensait que le droit au retour, qu’il a appelé « la ligne rouge du camp de la paix sioniste », etait inacceptable pour Israël.

Une source proche de Beilin a dit que la fuite concernant ces conversations etait prématurée.

Néanmoins, a dit la même source, le temps presse pour délimiter une frontière entre Israël et les Palestiniens, car en 2010, il y aura une majorité palestinienne à l’ouest du Jourdain.



Retourner à l'article Abed Rabbo, ministre de l’Autorité palestinienne prêt à renoncer au droit au retour

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.