Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Les Palestiniens reviennent sur les lieux de leur crime, tirent sur 200 participants en prières à la mémoire de la famille Hatuel

Amir Buhbut et Uri Glikman - Maariv

Des terroristes palestiniens ont ouvert le feu dimanche sur les participants au service commémoratif de Tali Hatuel et ses quatre filles, qui ont eu lieu sur la route de Kissufim dans la Bande de Gaza, le site de leurs meurtres dimanche dernier. Pas de blessés ont été annoncés.

Les participants se sont couchés par terre pendant que les soldats de Tsahal ouvraient le feu. La route était alors fermée et les soldats ont commencé à effectuer une vaste recherche des tireurs. Des bus pare-balles ont été envoyés dans le secteur pour évacuer les participants.

Une force de Tsahal a identifié plus tard deux terroristes. Les deux ont été très probablement tués après qu’un blindé leur ait envoyé un obus dans la maison où il étaient postés. Les officiels évaluent que c’étaient bien ceux qui étaient responsables des coups de feu sur les participants au service commémoratif.

L’armée continue à fouiller dans le secteur à la recherche d’encore deux autres terroristes. De plus, les bulldozers de Tsahal sont arrivés sur place pour raser la maison d’où le tir ,des terroristes assassins, a été mené.

En attendant, les forces de Tsahal ont appréhendé un terroriste recherché qui a vait projeté d’effectuer une attaque contre des soldats équipant un barrage routier, les détails viennent d’être libérés pour publication . Le terroriste, Nasser Swailem, a été arrêté pendant une opération de Tsahal à Bethléem pendant la nuit.

Dans un autre incident dimanche, les Palestiniens ont tiré une fusée Kassam qui a atterri dans le Negev occidental. Pas de blessés ou des dégâts ont été annoncés.


Lire à propos une dépêche de l'AFP, l'agence de Presse officielle de la FRANCE, sournoise et incitatrice...



Un terroriste armé dirige son fusil sur des cercueils en feu enveloppés dans des drapeaux israéliens pendant un rassemblement pour le Jihad Islamique et le Comité de Résistance Populaire dans le camp de Rafah hier. Les groupes ont revendiqué la responsabilité commune des meurtres de Tali Hatuel enceinte et ses quatre jeunes filles dimanche.


revue de presse israélienne du service de presse de l’Ambassade de France en Israël

« La peur dans les yeux », titrait ce matin en Une le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth qui avec le Maariv publiait les photos des enfants pris dans une embuscade palestinienne à Kissoufim dans la bande de Gaza, à l’occasion d’une cérémonie commémorant la mort d’une mère et de ses quatre filles tuées au même endroit la semaine dernière.

Les journaux rapportent tous en détail un nouvel incident qui s’est produit hier dans la Bande de Gaza, une semaine après l’embuscade où une mère de famille, Tali Hatouel, et ses 4 filles ont été assassinées par des Palestiniens.

« A l’endroit précis où avait eu lieu le drame, sur la route de Kissoufim dans la Bande de Gaza, les gens venus saluer sa mémoire ont de nouveau essuyé les tirs de 2 Palestiniens armés », relève le Maariv.

A la cérémonie participaient des femmes et des enfants. Par miracle, personne n’a été touché.

Les forces israéliennes déployées dans ce secteur sont intervenues, les deux assaillants ont été tués.



Retourner à l'article Les Palestiniens reviennent sur les lieux de leur crime, tirent sur 200 participants en prières à la mémoire de la famille Hatuel

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.