Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Décès de Renée Lebas

Elle était l’interprète de Tire, tire l’aiguille et Mammy inspirées du folklore juif ashkénaze, et de Où es-tu mon amour, Paris Canaille, Mon ami réveille-toi, Une rose rouge, D’l’autre côté de la rue, et de nombreuses autres très belles chansons de Eddie Barclay, Eddie Marnay, Jean Dréjac, Francis Carco, Boris Vian, Léo Ferré, Michel Legrand, Francis Lemarque, Pierre Delanoé, Charles Aznavour ….

Elle fut probablement la première chanteuse à aborder avec beaucoup de pudeur le thème de la Shoah en 1956 dans une chanson signée Eddie Marnay et Emil Stern, La Fontaine endormie, en hommage « A ma petite sœur Madeleine » déportée à Auschwitz en mars 1944.

Dans les années 50, elle chantera Garde l’Espérance avant qu’elle devienne la Hatikva, hymne de l’Etat d’Israël. Lors de sa création en 1981, Radio J (94,8MHZ) en avait fait son générique d’ouverture d’antenne.

Elle avait mis un terme à sa carrière de chanteuse en 1963, à 44 ans se trouvant « trop vieille pour chanter des chansons d’amour » !

Renée Lebas s’était alors consacrée à la découverte et à la promotion d’artistes comme Serge Lama et Régine, puis à la production de films d’animation pour les enfants.

Un coffret de 3 CD d’une centaine de ses plus belles chansons avait été réédité en 2002 chez Barclay.



Retourner à l'article Décès de Renée Lebas

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.