Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’’AIEA appelle à Téhéran à suspendre les travaux de construction sur un site nucléaire

ONU

Dans une résolution adoptée vendredi à Vienne, le Conseil des gouverneurs de l’’AIEA a appelé aussi l’’Iran à clarifier quel est l’’objectif du site d’’enrichissement situé à Qom. Des inspecteurs de l’’ONU ont visité le site le mois dernier après que l’’Iran a reconnu son existence en septembre.

En outre, l’’AIEA « appelle l’’Iran à confirmer, comme l’’a demandé l’’Agence, que l’’Iran n’’a pas décidé de construire ou d’’autoriser la construction d’’une autre installation nucléaire dont l’’existence n’’a pas encore été signalée à l’’Agence ».

L’’adoption de cette résolution intervient au lendemain de propos du directeur général sortant de l’’AIEA, Mohamed ElBaradei, qui a estimé devant le Conseil des gouverneurs que l’’AIEA était confrontée à une impasse avec l’’Iran.


L’’AIEA confrontée à une impasse avec l’’Iran, selon ElBaradei

26 novembre 2009 – Le directeur général de l’’Agence internationale à l’’énergie atomique (AIEA), Mohammed ElBaradei, a estimé jeudi être confronté à une impasse avec l’’Iran et a appelé Téhéran à discuter avec l’’agence des Nations Unies pour résoudre les questions en suspens liées à son programme nucléaire.

M. ElBaradei, dont le mandat arrive à terme à la fin de ce mois, a déclaré lors d’’une réunion du Conseil des gouverneurs de l’’AIEA à Vienne que l’’agence continuait à vérifier le non détournement de matériaux nucléaires déclarés en Iran.

« Toutefois, il n’’y a aucune évolution concernant les sujets de préoccupation qui doivent être clarifiés afin que l’’Agence puisse vérifier la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien », a-t-il déclaré, notant que cela faisait plus d’’un an que l’’AIEA n’’avait pas été en mesure de discuter vraiment avec l’’Iran des questions en suspens.

« Nous sommes effectivement arrivés à une impasse, à moins que l’’Iran ne discute vraiment avec nous », a dit M. ElBaradei.

Il a décrit le projet d’’accord sur la fourniture à Téhéran de combustible nucléaire pour un réacteur de recherche qui produit des isotopes radioactifs à des fins médicales comme une occasion unique de répondre à un besoin humanitaire et créer un espace pour les négociations.

L’’Iran a informé le directeur de l’’AIEA qu’’il examinait la proposition, présentée en octobre lors de pourparlers, mais qu’’il avait besoin de plus de temps pour fournir une réponse. Les trois autres parties à ces pourparlers, la France, la Russie et les Etats-Unis, ont tous fait connaitre leur approbation à un tel accord.

« Je suis déçu que l’’Iran n’’ait pas encore donné son accord à la proposition originale ou aux solutions alternatives, qui sont, selon moi, équilibrées et justes et aideraient grandement à atténuer les préoccupations liées au programme nucléaire de l’’Iran », a dit M. ElBaradei.

« Cette opportunité devrait être saisie et il serait très regrettable que cela ne soit pas le cas », a-t-il ajouté.



Retourner à l'article L’’AIEA appelle à Téhéran à suspendre les travaux de construction sur un site nucléaire

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.