Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La barrière de sécurité sur France 2

Jean -Claude Hene, Elie Benhamou , Pierre Caïn, Jérusalem 15 novembre 2009

Voulant sciemment faire un amalgame avec l’évènement du jour ( le 20 ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin ) et après le triste montage de l’affaire Al-Dura , il a donné l’occasion à des millions de téléspectateurs de par le monde de trouver une raison supplémentaire pour justifier leur haine viscérale et primaire contre Israël , le journal télévisé de France 2 étant repris par TV5 Monde largement diffusé dans le monde parmi une population déjà très hostile à ce pays .

Peu respectueux de l’éthique qui doit caractériser un journaliste qui se devrait être impartial , Charles Enderlin , en dénigrant systématiquement Israël , a su parfaitement utiliser la force de ce « 4 ème pouvoir « que représentent les médias , pour faire passer des convictions politiques qui vont à l’encontre des efforts de paix actuels .

Mieux que quiconque , il sait comment utiliser à bon escient le slogan « Le poids des mots , le choc des photos » pour véhiculer une conception orientée des évènements que les téléspectateurs crédules ne perçoivent pas comme un exemple de désinformation unilatérale et malintentionnée
Charles Enderlin qui réside à Jérusalem , connaît l’importance de cette barrière qu’il appelle le « mur ».pour la critiquer.

Ce que l’on appelle « mur » peut être légitimement qualifié de la sorte sur une longueur de 20 kilomètres, les 710 kilomètres restants (en septembre 2008 ) constituent à proprement parler une « clôture », une « barrière de protection » métallique équipée d’un dispositif de surveillance électronique et comportant onze points de passage dont cinq pour les marchandises.* Le terme de « mur » qui ne se justifie donc que pour une faible partie de la barrière, ( notamment près des agglomérations), est utilisé à dessein, en vue de discréditer cette construction. Construite uniquement pour protéger la vie quotidienne des habitants cette « barrière de sécurité » a permis de réduire durant les 6 dernières années les attentats terroristes de près de 98,5%.**

Quant à insister sur les travailleurs clandestins (fait de société qui n’est pas une spécificité israélienne) qui escaladent ( c’est à noter impunément ) quotidiennement ce mur , Charles Enderlin aurait pu nous montrer ces très nombreux bus qui transportent à Jérusalem des ouvriers venus en toute légalité d’au delà de cette barrière pas si hermétique que veut bien le prétendre votre correspondant .

Nous pouvons préciser que pour des travaux à son domicile à Jérusalem, l ’un des signataires de cette lettre a eu à faire à un entrepreneur arabe de cette ville qui employait légalement uniquement des ouvriers arabes qui passaient quotidiennement sans problème ce mur tant décrié par votre correspondant pour venir travailler à Jérusalem.

De cette barrière pour la paix : Monsieur Nissim Zvili disait (Le Monde du 28/10/2003) : « Israël a entrepris la construction d’une barrière de sécurité pour honorer le premier de tous les devoirs d’un Etat : protéger ses citoyens, compter sur sa propre puissance, dont il connaîtles ressources et dont il mesure les limites, plutôt que sur la bonne volonté des autres, dont on conviendra qu’il lui est permis de douter » ***



Retourner à l'article La barrière de sécurité sur France 2

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.