Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Il y a des réalités qui blessent…

Par Alain Rajchman

A ne pas vouloir nommer le néo-antisémitisme qui gagnait nos banlieues, il a été plus long et difficile au gouvernement socialiste de prendre les mesures qui s’imposaient. Les intentions ne sont pas en cause, c’est certainement le retard qui a été pris à mesurer la gravité des événements. Rappelez-vous comme la labellisation des actes antisémites, tel que le feu mis à une synagogue, a été longue et pénible. Le mal n’était pas nommé. Il était donc ignoré.

En conséquence, la montée des exactions anti-juives a légitimement inquiété les communautés de France, d’Israël et des Etats-Unis. La lenteur à désigner la source du nouvel antisémitisme a pu être interprétée comme une complicité sourde alors que la politique étrangère menée par Hubert Védrine était de plus en plus hostile à Israël.

Pourtant, tout ceci ne justifie aucunement que les uns et les autres « instrumentalisent » l’antisémitisme pour en tirer quelques avantages politiciens. Aujourd’hui, la société française a besoin de tous les républicains pour affronter le nouvel antisémitisme qui la menace. Sur ce plan, le Parti Socialiste devrait plutôt s’interroger sur le sens de l’éviction d’un républicain comme François Zimeray des listes socialistes aux prochaines élections européennes…



Retourner à l'article Il y a des réalités qui blessent…

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.