Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Les roquettes du Hezbollah sont des pièces maîtresses de l’échiquier politique irano-israélien

Richard Beeston - The Times | Marc Brzustowski : traduction

D’ici les deux ou trois prochaines années, tout au plus, l’Iran sera en mesure de fabriquer sa première arme nucléaire, obtenant alors sa place de membre du club fermé de l’élite de la planète et s’affichant à égalité avec Israël, en tant que forces dominantes au Moyen-Orient.

Si les efforts diplomatiques pour stopper Téhéran échouent, alors il ne reste plus pour lui qu’un obstacle – la menace ouverte par Israël de détruire les sites nucléaires de Téhéran avant qu’il ne puisse parvenir à la bombe atomique.

Israël a parfaitement la détermination politique et la force militaire pour exécuter une attaque contre les installations nucléaires iraniennes. L’échelle (de cette attaque) peut bien se situer au-delà de tout ce que les forces aériennes israéliennes ont tenté jusqu’à présent, cependant, les forces conventionnelles iraniennes sont périmées et ses lignes de défense restent faibles. On tient pour acquis que les états arabes, dont l’espace aérien devrait être parcouru par les bombardiers et chasseurs israéliens pour atteindre l’Iran, coopéreraient secrètement à une mission visant à amoindrir la menace perse.

C’est bien pourquoi Téhéran investit aussi lourdement dans le Hezbollah, son bras armé libanais. La milice musulmane chi’ite a reconstruit et renforcé son arsenal depuis la guerre sanglante qu’elle a menée contre les Israéliens en 2006. Elle a amassé des dizaines de milliers de roquettes et de missiles capables de bombarder la moitié du pays.

Les planificateurs israéliens ne mettent pas en doute que dès qu’ils prendraient la décision fatidique d’attaquer l’Iran, ils provoqueront de facto des représailles massives sur une échelle sans précédent. Les zones les plus densément peuplées du pays, incluant Tel Aviv, Haïfa et le seul aéroport international d’Israël, l’aéroport Ben Gurion, tomberaient instantanément sous le feu du Hezbollah.

Israël est en capacité de prendre « la reine » de l’Iran (sur l’échiquier). Mais, dans la manœuvre, il pourrait aussi se mettre lui-même en échec.


(titre originel : ) [Hezbollah rockets part of Iran and Israel’s political game of chess->http://www.timesonline.co.uk/tol/ne...



Retourner à l'article Les roquettes du Hezbollah sont des pièces maîtresses de l’échiquier politique irano-israélien

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.