Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Antisémitisme : une maladie chronique

Jean-Paul de Belmont © Primo

Il a fallu que la Ministre de la Justice, comme la procédure normale l’y autorise, ordonne au Parquet de faire appel du verdict de quatorze des membres du procès du gang des barbares pour que l’on assiste à un déferlement d’insanités antijuives à tel point que de nombreux forums de discussion ont dû être fermés. Rappelons que cette procédure n’a rien d’extraordinaire malgré ce que veulent faire croire ceux qui colportent l’idée que le gouvernement obéit systématiquement aux pressions du lobby juif. Il y a, dans ce pays, comme un bonheur irrésistible à vilipender les Juifs dès que l’occasion en est donnée.

Quand ce n’est pas l’accusation d’être d’affreux trotskistes responsables de la révolution bolchévique, les Juifs sont d’ignobles banquiers asséchant, à leur profit, les caisses de la collectivité.

Quand ils ne lassent pas avec leurs commémorations de la Shoah, ils offensent l’Humanité avec leurs opérations militaires défensives et pourtant légitimes en Israël.

Aujourd’hui, c’est le reproche de lobbying qui sert de prétexte à la parole antisémite. Des accusations comme jamais n’ont eu à essuyer les lobbys noir, gay ou féministe. Il y avait pourtant d’autres organisations que juives, noires ou arméniennes par exemple, qui appelaient à manifester pour un nouveau procès en appel. Elles avaient bien compris, elles, qu’Ilan Halimi n’était pas le martyr de la seule communauté juive comme on se plait à l’écrire depuis quelques semaines. Elles savaient bien, elles, qu’Ilan était ce fameux « canari dans la mine » préfigurant le sort de la nation toute entière.

Les fameuses ficelles que tireraient les Juifs pour manipuler les marionnettes politiques réapparaissent. Les caricatures des années 30 ne sont plus dessinées de nos jours. Elles sont écrites sur Internet. Leurs auteurs se nourrissent des éditoriaux et des commentaires « modérés » qui estiment que la décision de la Garde des Sceaux est « très grave pour notre démocratie ». (1)

Le danger, au 21e siècle, ne vient pas des cités désertées par la République, et désormais dirigées par des clans mafieux.

Le danger, au 21e siècle, n’est pas à chercher du côté d’une « république » islamique qui ne rêve que de nous contraindre à la conversion à l’islam sous la menace de bombinettes chargées d’ogives nucléaires.

Le danger, au 21e siècle, c’est une poignée de citoyens réunis place Vendôme et exprimant leur angoisse face à la mansuétude accordée aux barbares et leur frayeur devant le signal vert donné aux admirateurs de Fofana.

À force de se tromper de cible, la nation finira bien par se retrouver, un jour, seule face à ses vrais ennemis.



Retourner à l'article Antisémitisme : une maladie chronique

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.