Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Mauvais compte ?

Karin Laub |Jerusalem Post dition Francaise

Le CPDH accuse l’Etat hébreu « d’un usage excessif et aléatoire de la force durant toute la période d’agression, violant le principe de distinction (entre combattants et civils). ». Il indique que de lourdes pertes au sein de la population étaient inévitables dans la ville de Gaza, une aire densément peuplée.

A quoi Israël rétorque : les hommes armés du Hamas opèrent intentionnellement dans des zones résidentielles et utilisent les civils comme boucliers humains.

Selon le porte-parole du gouvernement israélien Mark Regev, « Israël, pendant sa campagne militaire, a fait tous les efforts possible pour ne cibler que des combattants ennemis. »

Selon le Centre palestinien, la liste publiée se base sur des recherches approfondies. Elle donne des informations précises : sur le total des victimes civiles que le CPDH a décomptées se trouvent 313 mineurs et 116 femmes. Concernant les hommes armés, le centre des Droits de l’homme recense 236 combattants et 255 membres des forces de sécurité du Hamas. Parmi ces derniers, la grande majorité (240) a disparu dès le premier jour de l’offensive israélienne. En effet le 27 décembre 2008, les avions de Tsahal ont bombardé massivement les immeubles appartenant au Hamas.

Toujours selon le CPDH, pendant le conflit, des membres de l’organisation terroriste ont été déployés dans sept hôpitaux de Gaza, pour enregistrer les noms et autres informations sur les corps qui étaient apportés, a affirmé Jabr Wishah, directeur-adjoint du Hamas.

Cependant, certaines personnes ont été classées dans la catégorie des civils, alors que des témoignages les rapportent en train d’effecter une action terroriste.

C’est le cas par exemple de Hamdan Dughmush, 19 ans, habitant de la ville de Gaza. Sa famille prétend que le jeune homme était en train d’observer des affrontements entre des hommes armés du Hamas et des soldats israéliens lorsqu’il a été tué près de chez lui.

Mais d’autres témoignages contredisent les déclarations de sa famille. En effet, Hamdan a été vu en train de poser une bombe sur le bord de la route.
Autre exemple : un combattant du Hamas tué dans sa résidence a été enregistré dans la liste des pertes civiles.

Selon Ehoud Barak, ministre de la Défense, plus de 700 hommes du Hamas ont été tués lors de « Plomb durci » et Israël a leur nom.

Mais l’Etat hébreu n’a toujours pas délivré sa liste sur les victimes palestiniennes lors de sa dernière opération militaire à Gaza, et aucune date n’a encore été annoncée.

La manière dont les militaires chargés du décompte des morts à Gaza pourront effectuer un recensement correct demeure peu claire, étant donné qu’ils n’ont pas accès à l’enclave palestinienne.



Retourner à l'article Mauvais compte ?

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.