Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La Syrie, l’Iran et le Hezbollah dnoncent le mandat d’arrt contre Bchir

Romandie News

La CPI a émis mercredi un mandat d’arrêt contre Omar el-Béchir pour crimes de guerre et contre l’humanité au Darfour, région à l’ouest du Soudan en proie à un conflit complexe à l’origine de 300.000 morts selon l’ONU. Khartoum chiffre à 10.000 le nombre de décès liés aux combats.

« La Syrie est très inquiète et très contrariée par le mandat d’arrêt », a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. « C’est un dangereux précédent, qui ignore l’immunité accordée aux chefs d’Etat et garantie par l’accord de Vienne de 1961, susceptible d’avoir des conséquences négatives sur la stabilité au Soudan et sur le processus politique au Darfour ».

« Ce comportement irresponsable (...) constitue une violation flagrante de la souveraineté du Soudan et une ingérence dans ses affaires », a-t-il ajouté en demandant au Conseil de sécurité de « suspendre les mesures prises par la CPI ».

A Téhéran, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hassan Ghashghavi a qualifié d« ’injuste » ce mandat d’arrêt.

C’est « une violation de l’autorité qui a cassé l’immunité accordée aux chefs d’Etat et une ignoble innovation inacceptable pour la communauté internationale », a-t-il dit, cité par la télévision officielle.

A Beyrouth, le mouvement chiite Hezbollah a condamné le mandat d’arrêt. « C’est la preuve d’une attitude hypocrite et de la partialité de la communauté internationale ».

Pour le mouvement, ce mandat pourrait « rendre la situation au Darfour encore plus explosive et encourager cette région à faire sécession ».

« Quel est le secret derrière cette justice aveugle qui ne poursuit pas les criminels de guerre au sein des équipes dirigeantes aux Etats-Unis et en Israël qui ont fait remplir les cimetières de Palestine, d’Irak, du Liban, d’Afghanistan et du Pakistan de centaines de milliers de victimes. Ceux-là sont les véritables crimes de guerre et crimes contre l’Humanité », ajoute-t-il.

Les autorités soudanaises ont rejeté le mandat d’arrêt et M. Béchir y a répliqué en expulsant des ONG internationales du Darfour, menaçant l’acheminement d’une aide humanitaire vitale pour des centaines de milliers de civils.



Retourner à l'article La Syrie, l’Iran et le Hezbollah dnoncent le mandat d’arrt contre Bchir

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.