Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Encore et toujours, le danger iranien

Par Guy Senbel pour Guysen International News

Il ne s’agit pas cette fois d’une nouvelle provocation du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad mais d’une annonce mardi 3 février par Téhéran du placement en orbite de son premier satellite. Baptisé « Espoir », le satellite est de fabrication iranienne. Il est à craindre que cette avancée technique de la République islamique permettra à l’Iran de développer des missiles balistiques de longue portée.

Le danger ne concerne plus seulement Israël et le Moyen Orient modéré mais l’ensemble des pays occidentaux. L’alerte d’Israël sur le danger iranien, qui sonne depuis plusieurs années, a été cette fois entendue.

Quelques jours après le discours « pacificateur » de Barack Obama qui avait invité Téhéran à « desserrer le poing » pour que puisse s’instaurer à nouveau un dialogue entre l’Iran et les Etats-Unis, Washington et les Européens ont fait preuve de fermeté. L’Amérique a déclaré que tous les moyens de sa puissance nationale seraient employés pour faire face aux « défis de l’Iran ».

Malgré trois séries de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies, l’Iran poursuit également l’enrichissement de l’uranium et son programme nucléaire que les occidentaux soupçonnent de comporter un volet militaire. Robert Woord, porte-parole du Département d’Etat américain, a indiqué que « Beaucoup des éléments technologiques nécessaires à un véhicule spatial sont les mêmes que ceux qui sont nécessaires à des missiles balistiques à longue portée ».

Les responsables militaires de l’OTAN n’hésitent plus à déclarer que « Si le lancement du satellite était avéré, il confirmerait que l’Iran dispose de fusées capables de frapper Israël et le sud-est de l’Europe ». La portée des fusées est de 2000 km.

Le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak a rappelé qu’Israël ne laisserait pas l’Iran développer son programme militaire, jeudi 5 février. Il a appelé mercredi la communauté internationale à « renforcer ses sanctions » contre Téhéran car le lancement du satellite accroît son « potentiel militaire et dans le domaine du renseignement ».

Deux semaines après l’instauration d’une drôle de trêve à Gaza, dans un contexte où Israël a subi de fortes pressions internationales pour cesser ses opérations militaires contre le Hamas, ce nouveau défi iranien aura valeur de test diplomatique. La nature des sanctions, et leurs éventuelles applications, permettront de comprendre les intentions de ses alliés ou de ses défenseurs déclarés, qui menacent sans agir.

Ce soir, nous pensons à Guilad Shalit, soldat de Tsahal et citoyen français, otage du Hamas depuis 956 jours. Sur ce dossier également, la pression internationale aura manqué de vigueur, et de réussite.



Retourner à l'article Encore et toujours, le danger iranien

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.