Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Antisémitisme - Janvier 2009 - Conséquences de l’opération « Plomb Durci » - Description et tendances

CFCA - Coordination pour lalutte contre l’antisémitisme

Une brusque hausse du nombre d’incidents antisémites et de leur intensité – 250 incidents jusqu’au 23 janvier, en comparaison avec 78 incidents à la même période l’année dernière et en comparaison avec une baisse générale du nombre d’incidents en 2008

Les incidents les plus proéminents comprennent des attaques physiques, des dégâts dans des bâtiments de communautés et à la propriété privée ainsi que des d’immenses manifestations dans le monde entier, durant lesquelles de violents slogans antisémites ont été entendus

Les responsables des incidents sont surtout des musulmans appartenant à de larges communautés musulmanes locales, et parmi eux – des Palestiniens, particulièrement en France, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Scandinavie, en Allemagne et aux Etats-Unis

Les dégâts causé à Gaza et la haine vis-à-vis d’Israël et vis-à-vis des les juifs, ont créé un consensus parmi les mouvements islamiques rivaux

La propagande antisémite et anti-israélienne qui incite au terrorisme – et qui est propagée par des pays musulmans et des organisations extrémistes – s’est largement intensifiée, elle a un impact sur des millions de musulmans de par le monde entier et prépare le terrain à des actes terroristes contre des juifs et des Israéliens ainsi qu’au support du terrorisme

On a pu noter une hausse du niveau des menaces présentées par le Jihad mondial, le Hizbollah et/ou les attaques terroristes musulmanes locales (Bombai) aux communautés juives, menaces qui sont motivées par le désir de venger la mort d’Imad Mughniyeh

France

Depuis l’opération « Plomb Durci », la France comprend le plus grand nombre d’incidents, dont le niveau de gravité est le plus important (comme pendant la période de la seconde Intifada, en 2002)

Des manifestations dans plus de 100 villes, où, dans certaines d’entre elles, ont participés des milliers de manifestants

Plus de 100 incidents antisémites, dont près de la moitié ont un caractère violent et la plupart se déroulant à Paris

Les manifestations ont été préparées et organisées par la communauté musulmane locale, des immigrés Palestiniens et des Palestiniens noirs (Collectif Palestine)

Des degrés de violence élevés ont été notés particulièrement dans des régions où il y a de grandes concentrations de musulmans et de juifs dans certains quartiers de Paris et des banlieues (Sarcelles) et dans le sud de la France

Des jeunes âgés de 13 à 15 ans ont pris une part centrale dans des manifestations et des incidents violents

L’antisémitisme de noirs, sous la direction de Kemi Seba, a été particulièrement actif dans l’incitation, les menaces et l’exécution d’actes violents contre des juifs

En plus des manifestations de Musulmans, des organisations de la gauche Française et d’Unions de travailleurs ont également organisé des actions de protestation, souvent en coordination avec les musulmans/Palestiniens.

France - Incidents graves

Des balles ont été tirées sur une synagogue à Marseille (le 14 janvier)

Tentative d’attaque d’une synagogue avec des véhicules et des cocktails Molotov à Toulouse (le 5 janvier)

Des cocktails Molotov ont été lancés sur des synagogues à Paris et à Strasbourg (le 11 janvier)

Des fenêtres de synagogues ont été brisées dans plusieurs villes

Le vice-maire juif de Strasbourg a été retenu dans son bureau contre sa volonté par des musulmans (28 décembre)

Des juifs – dont certains sont très jeunes – ont été poignardés et frappés

La maison d’une juive handicapée et de sa fille a été attaquée par une bande de jeunes (le 7 janvier)

GRANDE-BRETAGNE

Une montée importante du nombre d’incidents antisémites, particulièrement à Londres et dans ses environs, a été enregistrée : plus de 100 incidents (5 fois plus que lors de la période parallèle en 2008), comprenant des actes de violence, de harcèlement verbal et des graffitis

Parmi les incidents graves : des manifestations violentes, une tentative d’incendie d’une synagogue dans l’ouest de Londres, la violence contre un jeune juif qui a été extirpé de force de son véhicule et frappé par une bande de jeunes, déchainement d’une bande de pro-Palestiniens dans les bureaux de BICOM (Le centre de communication et de recherches Britannique- Israélien) à Londres

A Londres, à Manchester et dans leurs environs, il y a de larges communautés musulmanes Pakistanaises/Indiennes aux côtés de larges communautés juives

Il y a une large population Palestinienne qui appartient à des organisations identifiées à la gauche, comme « les Amis d’El Aksa »

Des actions d’organisation de la gauche, encourageant de manière la plus active les idées antisémites et anti-israéliennes, ont et effectuées, telles qu’une immense manifestation le 3 janvier, organisée par « La Coalition pour la Fin de la Guerre » (une organisation non-gouvernementale pro-Palestinienne qui appelle a boycotter Israël)

Des organisations de la gauche juive radicale : des juifs en faveur de la justice aux Palestiniens

BELGIQUE

Des manifestations dans des villes principales organisées par des musulmans locaux

L’étendue et le caractère violent de ces manifestations sont une preuve de l’aptitude de l’organisation et de l’infrastructure des musulmans en Belgique et risque d’être une menace potentielle contre la communauté juive

Des incidents violents se sont déroulés comme résultat de l’opération à Gaza et prouvent que la communauté musulmane devient de plus en plus forte et audacieuse. Les premiers signes ont été observés en septembre 1008, lorsque des musulmans étaient derrière des incidents violents

Incidents graves : Une hannukiah a été mise en pièces à Anvers (le 28 décembre), un cocktail Molotov a été lancé sur une synagogue à Charleroi (le 5 janviers), tentative d’incendie volontaire d’un bâtiment habité par des résidents juifs à Anvers (le 5 janvier)

SCANDINAVIE

Un grand nombre de manifestations dans les grandes villes, où ont pris part des organisations de la gauche locale, des organisations Palestiniennes et des musulmans locaux

Des organisations de la gauche enflamment depuis des années une ambiance antisémite et anti-israélienne, ce qui a été rendu possible par les autorités. Il y a un profond manque d’équilibre dans le dialogue public

Plusieurs manifestations ont pris un aspect violent et les manifestants ont requis l’intervention des autorités

Des incidents antisémites particulièrement graves ont eu lieu dans les villes où il y a une large population musulmane ainsi qu’une large population juive

L’ANCIENNE UNION SOVIETIQUE ET LE BLOC DE L’EST

Les antisémites les plus notoires dans ces états sont des activistes de l’extrême-droite – l’opération à Gaza n’a pas résulté en une hausse des actions antisémites

Dans l’ancienne Union Soviétique – à part quelques manifestations – il y a eu une baisse du nombre d’’incidents antisémites en 2008

Dans les états musulmans faisant parti de l’ancienne Union Sovietique, on n’a pas enregistré d’actions antisémites notoires

Le président de la communauté musulmanes de la Russie de l’Asie a de nouveau comparé l’activité Israélienne à Gaza au nazisme. D’autres leaders musulmans, dans les états slaves de l’ancienne union Soviétique, gardent le silence sur les événements à Gaza

En Hongrie, plusieurs manifestations ont eu lieu, avec la participation d’activistes de l’extrême-droite, de communistes, de Palestiniens et d’autres arabes

Dans la République Tchèque, il y a eu plusieurs manifestations anti-israéliennes à Prague et à Berno, organisées par des étudiants musulmans et Palestiniens. Des activistes de l’extrême-droite ont envoyé des courriels aux dirigeants de la communauté juive où ils ont demandé « aux fascistes juifs d’arrêter l’Holocauste contre les Palestiniens. »

LES ETATS-UNIS

Depuis l’opération à Gaza, on a noté une brusque hausse du nombre d’actes antisémites et de leur gravité. En 2008, on a enregistré une hausse générale du nombre d’incidents antisémites

A Chicago, où se trouve la plus large population de musulmans Afro-Américains, on a enregistré le plus grand nombre de tels actes (dont actes de violence)

Incidents graves :
Tentative d’incendie volontaire dans un cimetière à Chicago

Des fenêtres ont été brisées dans au moins 5 synagogues à Chicago et au Tennessee

La maison de Habad a été saccagée en Carolina

La maison d’une famille juive a été saccagee en Arizona

Des graffitis antisémites ont été peints sur les bâtiments d’institutions juives dans les Etats-Unis. Des menaces téléphoniques ont été reçues et on note plusieurs cas d’harcèlement

Des manifestations anti-israéliennes oint eu lieu dans tous les Etats-Unis, organisées par, et avec la participation d’organisations musulmanes, Palestiniennes et d’autres organisations arabes, d’organisations de gauche, d’organisations de juifs gauchistes radicales et d’organisations pour les droits de l’homme

AMERIQUE LATINE

Il y a encore un faible nombre d’évènements antisémites

Depuis l’opération « Plomb Durci », il y a eu 40 manifestations, en autres, au Venezuela, au Chili, en Argentine, au Brésil, au Nicaragua et au Mexique. La plupart des manifestations n’étaient pas violentes, et seulement un petit nombre d’entre elles ont eu un caractère antisémite

La plupart des manifestations, organisées par des organizations musulmanes, Palestiniennes et des organisations de gauche, n’etaient pas aussi grandes que ce qu’on aurait pu s’attendre, si l’on considère le grand nombre de la population arabe S’uni, Shiite et catholique

VENEZUELA

Le corps diplomatique Israélien a été chassé de Caracas et des manifestations ont été organisées par le gouvernement

On a noté une hausse du nombre de graffitis peints sur les murs des institutions et de commerces appartenant à des juifs à Caracas. Des juifs ressentent un manque de sécurité et ont peur de provocations de la part du gouvernement, dans le but d’obliger la communauté a accepter ses ordres politiques

En 2008, l’utilisation de commentaire antisémites par ordinateurs et logicielles, afin de servir des intérêts politiques, a continué. L’approche vis-à-vis d’Israël est clairement différente de l’approche démonstrative vis-à-vis de la communauté juive

Il y a une forte relation entre le Venezuela et l’Iran, ce qui permet à l’Iran d’approfondir sa percée dans l’Amérique Latine) la Bolivie – qui a également des relations avec l’Iran sous les menaces, l’Equateur, le Nicaragua) et il y a une montée de la menace du Hizbollah contre la communauté juive dans d’autres pays

Les communautés dans le monde arabe/musulman

La Turquie (18,000 juifs à Istanbul et à Izmir).

Il y a eu plusieurs manifestations violentes, ainsi que des attaques physiques d’objectifs Israéliens. Il se peut que l’attitude extrémiste du gouvernement contre l’opération à Gaza ait enflammé le climat antisémite

Des commentaires antisémites acerbes ont été entendus, dont des menaces contre des juifs et des commerces appartenant à des juifs

La sécurité de la communauté est préoccupante, comme résultat des événements graves et de la pression exercée sur la communauté de blâmer Israël contre son gré

Les communautés dans le monde arabe/musulman

IRAN - Iran (17,000 juifs sont dans un statu de « sous-protection ».)

Il n’y a pas eu d’événements à caractère antisémite, mais nous estimons que
l’attitude de l’Iran et le climat en relation avec l’opération à Gaza inquiètent la
communauté, qui doivent supporter le régime contre leur gré et blâmer Israël lors
de crises

Les communautés dans le monde arabe/musulman

YEMEN (300 juifs, sous la protection personnelle du président)

Depuis l’opération à Gaza, il y a eu un petit nombre de case d’harcèlement de juifs à Reyda, faisant partie du combat interieur entre les personnes sous protection tribale (ce combat a débuté en décembre 2008 et est arrivé à son paroxysme avec le meurtre de Moshe Nahari le 12 décembre, encore avant l’opération).

L’opération « Plomb Durci » – Conclusions

La crise à Gaza a prouvé une nouvelle fois que la population musulmane locale représente le facteur antisémite dominant –surtout en Europe – et présente la plus grande menace pour les juifs, terrorisme inclus

Dans des temps « habituels », des marginaux musulmans perpétuent des actes contre des juifs dans des régions où ils profitent d’une forte infrastructure sociale, culturelle et religieuse. Pendant des moments de crise, l’action extrêmement violente reçoit une légitimation des sociétés ou ils vivent

La population musulmane locale a démontré son aptitude a s’organiser de manière immédiate et a faire sortir dans les rues, avec succès, de grand nombres de personnes pendant de longues périodes

Ce développement est a même de démontrer que la communauté musulmane devient de plus en plus établie dans les pays que nous avons mentionnés plus haut, obtient un pouvoir social et politique qui lui permet de prendre de l’assurance et en même temps développe des tendances séparatistes et met son emphase sur la solidarité islamique

Ce développement, qui perpétue une seconde génération d’immigrés, aidera la communauté musulmane a créer une infrastructure appropriée au terrorisme international pour attaquer des objectifs Israéliens, juifs et Occidentaux.

Les conséquences de l’opération « Plomb Durci » – Conclusions

La démonisation et la délégitimation d’Israël, dans le cadre de la propagande distribuée par les organisations de la gauche et les organisations des droits de l’homme, intensifient et soutiennent l’esprit belliqueux face à Israël et servent les attitudes extrémistes des musulmans locaux

L’extrême-droite, en tant que force antisémite classique, n’a pas été particulièrement actif pendant l’opération à Gaza et dédie encore la plupart de son énergie dans des activités contre les émigrants, musulmans inclus

Les démarches sont entreprises par les autorités pendant les périodes « habituelles » pour combattre l’antisemitisme n’ont pas réussi a faire face à la vague de haine contre Israël pendant l’opération « Plomb Durci »

PREVISIONS

Pendant que le cessez-le-feu a été déclaré, on a déjà noté une baisse notoire du nombre d’incidents antisémites et de leur intensité. Malgré cela, à court-terme, cette activité risque de se réveiller à nouveau, des que les résultats de l’opération seront publiés

A moyen terme, dans le cas où l’arrêt des combats continuerait, nous pouvons nous attendre à une baisse des activités antisémites, malgré cela, nous estimons que le niveau général de l’antisémitisme restera plus élevé qu’avant l’opération

A long terme, le niveau d’unité musulmane locale, qui est encouragée par les facteurs de la gauche radicale, principalement en Europe, est à même – pendant des crises semblables – de mener à une tendance de hausse de l’antisemitisme

L’approfondissement de la crise économique en 2009, qui a eu un impact particulier sur les couches de la populations les plus déshéritées, est prévu de mener à une activité – particulièrement de l’extrême-droite – contre les étrangers en général et les juifs en particulier, qui sont vus comme la principale cause de la crise économique mondiale

L’Iran, les pays arabes et les organizations de terreur continueront a mener une propagande antisémite et anti-israélienne, qui, a son tour, encourage les musulmans locaux a supporter le terrorisme

La menace de terrorisme du Jihad mondial contre les buts juifs et les concentrations d’Israéliens sont supposés se raffermir et le niveau de menace du Hizbollah, supporté par l’Iran – et surtout dans l’Amérique Latine – restera élevée a court-terme

Une autre éruption dans la région, semblable à l’opération à Gaza, est à même de donner lieu à une recrudescence encode plus grave des activités antisémites contre lla communauté juive du monde entier



Retourner à l'article Antisémitisme - Janvier 2009 - Conséquences de l’opération « Plomb Durci » - Description et tendances

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.