Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Un responsable du Centre Wiesenthal rencontre la Ministre française de l’Intérieur

M. Samuels a exprimé la vive inquiétude du Centre suite aux 58 actes antisémites répertoriés en France depuis le 27 décembre, date du début de l’opération militaire à Gaza. Il a mis en cause la partialité des médias et la campagne de provocation à la haine des manifestations pro-Hamas, insistant également sur les dégâts occasionnés après des années de rencontres inter-confessionnelles et sur la menace que représentent pour la communauté française musulmane des extrémistes cherchant à recruter leurs jeunes pour le Djihad.

Mme. Michèle Alliot-Marie a reconnu que le conflit du Moyen-Orient a, effectivement, été exploité pour répandre la haine sur le territoire national.

M. le Conseiller Sénat a fait observer que, "après deux années de laxisme durant l’Intifada, Monsieur Sarkozy , alors Ministre de l’Intérieur, a pris les choses en main dès nomination en 2002.

  • En 2004, 974 actes antisémites ont été répertoriés ;
  • En 2005 – 508 ;
  • En 2006 – 402 ;
  • En 2007 – 373 ;
  • Jusqu’à décembre 2008 – 347.

Durant les trois semaines qui se sont écoulées depuis, il y a eu 58 incidents, ce qui requiert de réimposer une politique sérieuse et rigoureuse de tolérance zéro et de poursuites judiciaires rapides.« Il a été souligné que »les sept jeunes qui ont attaqué un groupe d’adolescents juifs à Créteil il y a deux jours, ont déjà été interpellé aujourd’hui. De même, on vient d’arrêter deux auteurs de l’agression à la voiture bélier contre la synagogue de Toulouse. Bien qu’ils soient mineurs, le Procureur a requit de la prison ferme.«  »Le Premier Ministre a alloué 3 millions d’euros par an afin de garantir la sécurité de près de 300 institutions juives par le biais de vidéo-surveillance, de périmètres de dissuasions et d’une surveillance policière renforcée. Il a également chargé le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) de contrôler toutes les chaînes de télévisions diffusant en France.« La Ministre, Madame Michèle Alliot-Marie, a rencontré des responsables Musulmans »afin de transmettre un message fort, que la liberté d’expression et de manifestations s’arrête lorsqu’elle s’attaque aux droits des biens et des personnes ou à la dignité des individus.« La Ministre a également fait appel aux représentants de toutes les communautés religieuses »pour s’opposer clairement à l’importation de conflits étrangers qui violeraient le principe de fraternité.« Rappelant la décision de Nicolas Sarkozy en 2004, alors qu’il était Ministre de l’Intérieur, d’envoyer une délégation de commissaires de police français pour une formation au Musée de la Tolérance du Centre à Los Angeles, le Ministère a alors souligné la nécessité de former les policiers sur le terrain à traiter directement les incidents. Le Conseiller David Sénat a ajouté que, »en 2008, la police a eut à traiter 3,5 millions d’actes de délinquance à travers la France.« Samuels a offert la version française du CD ROM produit par le Centre, »La haine numérique et le terrorisme", comme outil pour la formation de la police locale.

Sur le plan pédagogique, le « Conseil Interministériel contre le Racisme et l’Antisémitisme » a planifié un projet scolaire afin de briser les stéréotypes. Samuels a proposé le programme en ligne d’un nouveau manuel pour les enseignants sur l’antisémitisme. Cette initiative conjointe du Centre Wiesenthal et de Yad Vashem s’est basée sur le livre lauréat, « L’Antisémitisme – La Haine Générique. Hommage à Simon Wiesenthal », co-produit par l’UNESCO et co-édité par Samuels. Samuels a offert à la Ministre d’édition française de ce livre.



Retourner à l'article Un responsable du Centre Wiesenthal rencontre la Ministre française de l’Intérieur

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.