Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

En mémoire des victimes de la Shoah, Paris se souvient

Par Clémence Jarrige pour Guysen International News

Bertrand Delanoë et Simone Veil ont déposé une gerbe dans la crypte avant de se recueillir devant le Mur des Noms des 76000 Juifs déportés de France, en présence notamment d’Anne-Marie Revcolevschi, Directrice générale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de Raphaël Esrail, Président de l’Union des Déportés d’Auschwitz, de Joël Mergui, Président du Consistoire, de Claude Lanzmann, cinéaste, d’Ady Steg, Président de l’Alliance israélite universelle, de Jean-François Guthmann, Président de l’OSE (Œuvre de secours aux enfants) ainsi que d’anciens déportés.

Simone Veil a ensuite rappelé, au cours d’un discours, que, même si l’ONU avait proclamé le 27 janvier journée internationale de commémoration de la Shoah, il ne fallait pas oublier qu’au même moment en 1945 les Allemands emmenaient ses prisonniers dans la marche de la mort jusqu’au camp de Bergen-Belsen, où la mère de Simone Veil décèdera du typhus le 15 mars 1945. Simone Veil a également souligné l’indifférence de la société française de l’après-guerre, les survivants de l’Holocauste remémorant le rôle joué par le gouvernement français de Vichy, qui accorda un soutien massif aux Allemands lors des persécutions des Juifs.

Bertrand Delanoé s’est ensuite exprimé rappelant que le meilleur combat contre l’antisémitisme était aujourd’hui de ne pas « nier l’histoire » et d’être déterminé à la défendre. « C’est le devoir de Paris et notre devoir à tous », a-t-il indiqué.

Le 27 janvier 1945, l’Armée Rouge entrait dans le principal camps d’extermination nazi, y découvrant 7 500 rescapés à bout de forces. Certains ayant réussi à se procurer des armes se sont révoltés contre les derniers SS. Entre le printemps 1942 et l’hiver 1945, 1,5 million de détenus ont été exterminés à Auschwitz.

60 ans plus tard, une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies a institué le 27 janvier « Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah ». Cette date correspond à l’anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp nazi de concentration et d’extermination.

Cette résolution, adoptée par les pays membres de l’Assemblée générale, a condamné sans réserve toutes les manifestations d’intolérance religieuse, d’incitation à la haine, de harcèlement ou de violence à l’égard de personnes ou de communautés en raison de leur appartenance ethnique ou de leur religion, où qu’elles se produisent. L’engagement des 191 États membres à la mettre en œuvre s’inscrit dans la volonté de prévenir à l’avenir les actes de génocide.



Retourner à l'article En mémoire des victimes de la Shoah, Paris se souvient

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.