Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le syndrome Espagnol. - Le culte de la haine

Gabriel LEVY

LE SYNDROME ESPAGNOL.

15 février 2004

Nous connaissions le syndrome de Stockholm qui se manifeste par la sympathie accordée par les otages à leurs geôliers. Il faudra appeler désormais le syndrome espagnol, la justification accordée aux bourreaux par leurs victimes.

200 morts à Madrid ! 11 millions de personnes défilent dans les rues pour condamner le terrorisme. On ne sait pas alors qui en est responsable de l’ETA ou d’Al-Quaïda.
Le lendemain, on sait ! Les rues s’emplissent de nouveau de manifestants, non pas contre les barbares désormais identifiés, mais contre le chef du gouvernement. Le surlendemain, on fête la défaite électorale de ce dernier, devenu le seul responsable de ce massacre, le « premier criminel » lit-on. Mieux on annonce que le message de la tuerie est parfaitement compris et l’on obtempère immédiatement au chantage : les troupes espagnoles seront retirées d’IRAK, marquant ainsi le premier abandon au terrorisme triomphant.

Cela rappelle les défilés, en France et ailleurs, ôtant toute culpabilité à Sadam Hussein et vouant M. Bush aux gémonies. Syndrome confusionnel collectif.

« Tous espagnols » proclamaient les banderoles…. Tous Munichois ?


LE CULTE DE LA HAINE

13 mars 2004.

L’Europe est frappée de nouveau par le terrorisme, ce qui démontre qu’il n’existe pas de sanctuaire pour les enragés et les fous (même de Dieu).

Si, dans de nombreux pays, ces massacres sont leur lot quotidien, la condamnation de cette barbarie ne donne lieu jusqu’à présent qu’à un langage, certes ferme, mais tellement convenu.

Or, il s’agit du résultat d’une culture sciemment entretenue, d’un culte permanent de la haine, d’un enseignement minutieux de la terreur…. Et la France, comme l’Europe, malgré les mises en garde, ferment les yeux sur l’utilisation des importants concours financiers qu’elles octroient à des écoles et des manuels scolaires dont l’enseignement principal sinon exclusif est la haine et l’objectif majeur la préparation des enfants au sacrifice de leur vie et de celle de nombreux autres enfants.

Rien, mais rien, ne justifie les assassinats prémédités et savamment organisés de dizaines de civils, ces actes odieux du terrorisme. Il n’y a pas de douleur, voire de désespoir, qui autorisent à ôter la vie des autres.

Quelle occasion aujourd’hui pour La France d’annoncer solennellement qu’elle retirera désormais son soutien financier et « moral » (en la circonstance, c’est probablement galvauder son vocabulaire) à toutes les organisations et à tous les pays qui arment les groupes terroristes, les hébergent et leur offrent leur concours !



Retourner à l'article Le syndrome Espagnol. - Le culte de la haine

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.