Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le Centre Wiesenthal au Président de la République Tchèque :

Shimon Samuels

A l’occasion de la Nouvelle Année, Shimon Samuels, Directeur des relations internationales pour le Centre Simon Wiesenthal, a adressé une lettre de félicitations au Président de la République Tchèque, Vaclav Klaus, pour sa prise de fonction comme Président de l’Union Européenne, et a attiré son attention sur les retombées de plus en plus violentes des évènements du Moyen Orient sur les communautés juives européennes.

Samuels a fait observer que « 2009 commémore les 70 ans depuis que votre pays a été sacrifié à la terreur nazie et les conséquences de la capitulation européenne », ajoutant que « cette année a commencé sous de mauvais auspices pour un autre petit pays, visé par une haine et un violence telle que - si elle n’est pas réfrénée - elle représentera une menac pour le monde entier. »

La lettre louait la clairvoyance des premières déclarations politiques de la République Tchèque à la Présidence Européenne, en citant le soutien du Ministre des Affaires Etrangères, Karel Schwarzenberg, au droit d’Israël à recourir à des actions militaires, puisque « le Hamas a disposé ses bases et entrepôts d’armes dans les zones à forte densité de population... le Hamas s’est exclu lui-même d’un sérieux dialogue politique. » Le ministre a expliqué son accord avec Israël parce qu’il « se permettait le luxe de dire la vérité ».

La lettre demandait à Prague « de rappeler aux 27 membres de l’Union Européenne que, depuis 2003, toutes les branches du Hamas – politiques, militaires et services sociaux – figurent sur la liste des organisations terroristes, c’est à dire interdites d’activités commerciales et de collectes de fonds en Europe, ou comme partenaire d’une négociation avec un état membre. Ce statut de paria a été renforcé par trois conditions : arrêt de la terreur, adhésion aux derniers accords israélo-palestiniens, reconnaissance de l’Etat d’Israël. »

Samuels a déclaré que, « en fait, nous avons assisté à une évolution contraire : - les clauses de la conspiration antisémites du Pacte fondateur du Hamas de 1988 menacent maintenant les communautés juives du monde entier ; - en tant que mandataire, l’Iran a fournit les missiles de la terreur qui frappent les villes du sud d’Israël comme un clair précurseur à ses propres desseins nucléaires ; - les abus du Hamas à l’encontre des femmes, des enfants, des personnes âgées, utilisés en tant que boucliers humains dans les écoles et les mosquées d’où les missiles sont lancés, doivent être dénoncés comme des crimes de guerre par les groupes des droits de l’homme à travers l’Europe. »

Le Centre affirmait, « les retentissements de ces missiles frappent déjà les communautés juives à travers l’Union Européenne : en France, Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Grèce et Danemark, entre autres, des manifestations politiques pro-Hamas sont accompagnées d’ appels à »la mort des Juifs« , de graffitis, de bombes incendiaires et de violence à l’encontre des personnes. »

En raison du danger, le Centre a demandé à la Présidence tchèque « de tenir une conférence spéciale sur ’La connexion antisémitisme-terrorisme - Ses conséquences pour l’Europe’ », proposant de « travailler avec la Chancellerie du Président dans sa préparation. »

« Les conséquences de la glorification de la terreur vont bien au-delà des cibles juives d’aujourd’hui. Tout comme la bande de Gaza ne doit pas rester une base du terrorisme international, de même on ne peut pas accepter que les nids de la terreur de Gaza soient déposés à Londres, Paris, Bruxelles, Berlin ou encore Prague, » concluait Samuels



Retourner à l'article Le Centre Wiesenthal au Président de la République Tchèque :

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.