Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’hypothèse d’une nouvelle phase terrestre

Yaakov Katz - Jerusalem Post édition Francaise

Quatre soldats ont été tués lundi soir, dans ce qui semble être une erreur de tir de l’armée israélienne. Trois soldats ont trouvé la mort lorsqu’un char a accidentellement ouvert le feu sur une maison de Sajaiya dans laquelle se dissimulaient des officiers et des soldats d’une unité Golani. Un autre char a tiré par erreur sur un immeuble d’al-Atatra, tuant un officier du 202e bataillon de l’unité des parachutistes.

Les victimes sont : le caporal Youssef Moadi, 19 ans, de Haïfa ; le major Dagan Wertman, 32 ans, de Maalé Mikhmash ; le sergent Nitai Stern, 21 ans, de Jérusalem ; et le capitaine Yonatan Netanel, 27 ans, de Kedoumim.

Mardi matin, le sergent Alexander Mashevizky, âgé de 21 ans, a trouvé la mort dans des échanges de tirs avec le Hamas au nord de Gaza-ville. Quatre autres soldats ont été légèrement blessés. Membre d’un corps d’ingénierie d’élite, Mashevizky menait son unité dans une mission de reconnaissance lorsqu’elle a été prise dans une embuscade par le mouvement terroriste.

Dans un discours suivant les événements de mardi, Barak a déclaré qu’Israël avait payé un prix douloureux pour une bataille inévitable. « Aucun Etat en quête de paix ne peut laisser une organisation terroriste empoisonner quotidiennement la vie de ses citoyens. »

Un officier israélien a révélé, par ailleurs, que le Hamas avait intensifié ses attaques contre les troupes basées en périphérie des villages du nord de Gaza. Plus de 150 Palestiniens ont déjà été arrêtés dans le secteur. Un certain nombre de tentatives d’enlèvement de soldats israéliens ont été déjoués, par ailleurs, depuis le début de l’incursion terrestre.

Si l’armée israélienne choisit d’étendre son opération à l’enclave toute entière, il est possible que la défense fasse appel aux soldats de réserve qui s’entraînaient, jusqu’à présent, dans le sud du pays. « Le Hamas essaie de nous attirer dans les zones urbaines. Il veut éviter une bataille classique. La nuit dernière, un homme a tenté de s’introduire dans une de nos bases pour s’y faire sauter. Les soldats ont réagi très rapidement. Il y a aussi des tireurs d’élite qui nous visent et beaucoup de tirs au mortier », expliquait un responsable militaire.

Malgré l’escalade des affrontements, les pressions diplomatiques commencent à influencer la suite de l’opération, selon des sources militaires, et la défense prévoit éventuellement un retrait la semaine prochaine, si une solution viable est trouvée d’ici-là.

L’armée impose deux conditions à la conclusion d’un cessez-le-feu avec le Hamas : l’établissement d’un mécanisme de surveillance dans la bande de Gaza et le déploiement d’une force étrangère le long du côté égyptien du couloir de Philadelphie.

Au total, 58 Palestiniens ont été tués mardi, y compris 30 qui ont trouvé la mort après une frappe israélienne sur une école de Jabalya, depuis laquelle le Hamas tirait des obus de mortier. Depuis l’entrée de Tsahal dans le nord de la bande de Gaza, le Hamas éprouve plus de difficultés à tirer des roquettes longue portée sur les villes israéliennes d’Ashdod et Beersheva, selon des sources militaires.

Environ 40 roquettes se sont abattues sur le sol israélien mardi, sans faire de victimes. Six personnes étaient en état de choc.


Yaakov Lappin a contribué à la rédaction de cet article.



Retourner à l'article L’hypothèse d’une nouvelle phase terrestre

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.