Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ya’alon : l’itinéraire Philadelphi, la clef de la Bande de Gaza doit être conservé pour arrêter la contrebande d’armes

Par Amos Harel et Gideon Alon, Correspondants d’Haaretz

Ya’alon a dit aux députés que si Israël quitte la bande étroite, ce sera largement ouvert pour les armes de contrebande depuis l’Egypte dans la Bande de Gaza. Les généraux ont été beaucoup plus précis quand ils ont parlé avec Sharon de la question le mois dernier. Ils ont exprimé qu’il comprenait le désir de Sharon d’éviter de partir et de laisser derrière des points de friction avec les Palestiniens après le retrait, mais ils ont affirmé que Tsahal pourrait « contenir » la menace de sécurité à l’intérieur la Bande.

Puisque Tsahal s’attend à ce que les organisations terroristes continuent leurs attaques contre Israël même après le retrait, même si c’est un retrait à 100 pour cent, vraisemblablement ils chercheront des façons de franchir la barrière autour de la Bande, ou avec les tunnels qui existent actuellement entre l’Egypte et la Bande de Gaza (et qui ont été employé dans l’attaque récente dans la zone industrielle à la jonction Erez) ou avec des armes de trajectoire, comme des fusées Qassam.

« Nous ne serons pas capables d’empêcher les Katyoushas sur Ashkelon, » ont dit les généraux, mentionnant à Sharon, le Karine A, le bateau faisant de la contrebande qui avait été capturée par Israël au début de 2002, transportant des Katyuoshas, parmi d’autres munitions, vers la Bande de Gaza.

Ils ont dit que si Philadelphi est évacué, les Katyoushas pourrait passer en fraude dans la Bande de Gaza depuis l’Egypte et il y aura des Katyousha sur Ashkelon, Tsahal devrait alors retourner dans les territoires palestiniens.

Les officiels du service de renseignement disent que les opérations de contrebande des Palestiniens continueront sans tenir compte du fait qu’Israël, l’Egypte ou un gouvernement palestinien auraient conclu un accord, parce que trop de personnes dans la Bande y trouvent leur gagne-pain, en plus des cinq familles qui ont un « cartel » sur les opérations dans les tunnels.

Le chef du Shin Bet, Avi Dichter était en Egypte la semaine dernière et parmi d’autres choses, a discuté des efforts égyptiens pour bloquer la contrebande sur le côté égyptien. Ya’alon a dit mardi que l’Egypte fait des efforts, mais pas assez. Ya’alon a dit que les armes sont stockées le long de la frontière de Bande de Gaza et de l’Egypte attendant de passer en fraude dans le territoire palestinien depuis Sinaï en Egypte et Israël est en contact avec l’Egypte sur la question. « Les Egyptiens prennent des mesures contre la contrebande. Mais ... je ne suis pas satisfait de l’action égyptienne. Ils pourraient faire plus, » a dit Ya’alon. Un autre chef de la sécurité israélien a dit à la commission, la semaine dernière, que 2.000 fusils Kalashnikov étaient passés en contrebande dans la Bande de Gaza depuis l’Egypte en 2003, en plus de quelques fusées antichars.

La plupart du succès dans la prévention de la contrebande est le travail de troupes de Tsahal, a dit Ya’alon. Il a dit que l’armée prend position en plein jour à l’intérieur de Rafah et démolit systématiquement des constructions palestiniennes employées comme terminaux pour la contrebande.



Retourner à l'article Ya’alon : l’itinéraire Philadelphi, la clef de la Bande de Gaza doit être conservé pour arrêter la contrebande d’armes

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.