Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ehud Olmert fait ses adieux au parti Kadima

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

Cela signifie qu’en cas de victoire d’un candidat au premier tour, Ehud Olmert pourrait remettre sa démission du gouvernement dès jeudi prochain.

« La passation de pouvoir se fera de manière responsable et respectable. Je ne ferai aucune manipulation politique en faveur de telle ou telle personne », a promis Ehud Olmert qui a souligné que, comme il s’y était engagé, il n’interviendrait pas dans le processus électoral. « Nous avons d’excellents candidats et je promets de collaborer pleinement avec celui qui sera élu ».

Le Premier ministre a évoqué aussi des sujets politiques et a démenti que des négociations aient lieu avec l’Autorité palestinienne sur l’avenir de Jérusalem. Concernant les pourparlers avec le Syrie, il a déclaré : « Je n’ai rien promis au président Assad. Je sais ce qu’il veut, il sait ce que je veux. Ce que je lui propose de s’asseoir et d’en parler ». Ehud Olmert a également affirmé que le Hamas portait l’entière responsabilité du sort de Guilad Shalit. « S’il touche à un seul de ses cheveux, le Hamas en paiera le prix. Nous ferons tous les efforts pour le libérer et le prix sera cher et douloureux ».

Visiblement ému, le Premier ministre a conclu son discours en déclarant : « Je ne doute pas que Kadima continuera à aller de l’avant et à mener Israël ». Selon le journal, Ehud Olmert a ensuite été applaudi pendant de longues minutes par l’ensemble de l’assistance, y compris par des rivaux tels que la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni.

Sondages en vue des primaires à Kadima

A cinq jours des élections primaires au Kadima, qui se tiendront mercredi prochain, le Yediot Aharonot et le Maariv publient des sondages sur les intentions de vote des adhérents du parti. Selon ces deux sondages, la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, devance avec un écart considérable son principal rival, le ministre des Transports, Shaul Mofaz, et devrait dépasser le seuil de 40 % nécessaire pour remporter les élections au premier tour.

Le Maariv émet toutefois des réserves quant à la capacité des sondages de prédire les résultats de ce scrutin. En effet, explique le journal, de nombreux responsables et militants du parti estiment que sur le terrain, Shaul Mofaz bénéficie d’une plus grande popularité que Mme Livni. Les sondages, affirment-ils, ne refléteraient pas la réalité sur le terrain où les adhérents sont fortement influencés par des chefs de sections ou des pourvoyeurs de voix.

Selon le sondage publié par le Maariv, Tzipi Livni obtiendrait au premier tour 46,4 % des suffrages, Shaul Mofaz 27,6 %, Avi Dichter 7,5 % et Meir Shitrit 4,5 %. Si on ne comptabilise que les voix de personnes se déclarant sûres d’aller voter, Mme Livni obtient alors 47,2 % des voix contre 31,6 % pour M. Mofaz. Si un second tour devait avoir lieu, Tzipi Livni recueillerait 55,2 % des suffrages et Shoul Mofaz 33,8 %.

Le sondage publié par le Yediot Aharonot prévoit une répartition des voix assez similaire : Tzipi Livni obtiendrait 47 % des votes, Shaul Mofaz 32 %, Meir Shitrit 8 % et Avi Dichter 6 %. Au second tour, ce sondage crédite Mme Livni de 52 % des suffrages contre 38 % pour M. Mofaz.

Le corps de la petite Rose a été retrouvé au fond de la rivière Yarkon

Les trois grands quotidiens israéliens consacrent leur une à la découverte hier du corps de Rose Pizem, la petite fille âgée de 4 ans et demi, portée disparue depuis trois mois.

Un sous-marin de la police est en effet parvenu à extraire des eaux de la rivière Yarkon, près de Tel-Aviv, une valise correspondant à la description faite par le grand-père de la petite fille, Ronny Ron, qui a avoué le meurtre. Un examen pathologique a été effectué afin de confirmer que le corps se trouvant à l’intérieur de la valise est bien celui de Rose et pour tenter de déterminer les causes du décès.

La mère de l’enfant, Marie Pizem, qui a quitté la France en 2007 pour s’installer avec Ronny Ron en Israël, est soupçonnée d’être complice du meurtre de sa fille.

Israël/Palestiniens

Entretien avec Mahmud Abbas

A l’occasion du quinzième anniversaire de la signature des accords d’Oslo, le Haaretz publie un entretien avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas.

Pour ce dernier, bien que quinze ans aient passé, on est encore bien loin d’un accord permanent : « Je ne pense pas qu’il soit juste d’utiliser les termes de ‘proche’ ou ‘pas proche’ concernant l’accord mais, même si Ehud Olmert restait à son poste, je doute que nous parvenions à un accord d’ici fin 2008. Jusqu’à présent les pourparlers que nous menons n’ont abouti à rien.

Plusieurs propositions ont été faites concernant les frontières et la question des réfugiés, mais elles sont restées a l’état de propositions et sur les six principaux sujets de l’accord permanent le débat reste ouvert. Je ne peux pas dire que nous soyons parvenus à nous entendre, ne serait-ce que sur un de ces sujets.

Les divergences entre les deux camps sont très importantes ». M. Abbas tend à souscrire aux propos du roi Abdallah de Jordanie qui affirmait récemment n’être pas convaincu qu’Israël souhaitait réellement résoudre le conflit. « Les grandes lignes de l’accord sont connues et je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas d’avancée », déclare Mahmud Abbas.

Sur la question des réfugiés, le président de l’Autorité palestinienne rejette la position israélienne selon laquelle les réfugiés palestiniens ne pourront s’installer qu’à l’intérieur du futur Etat palestinien et en aucun cas en Israël : « Nous comprenons bien que si nous réclamions que l’ensemble des cinq millions de réfugiés retournent en Israël, l’Etat d’Israël serait détruit. Il faut toutefois envisager un compromis et voir quel est le nombre de réfugiés que vous pouvez accepter ».

Mahmud Abbas rejette aussi les appels de responsables palestiniens qui, face à l’échec des négociations, proposent de dissoudre l’Autorité palestinienne et d’adopter la solution d’un seul Etat pour les deux peuples :

« A mon avis, nous devons continuer à aspirer à la solution de deux Etats pour deux peuples qui est la meilleure proposition. Mais à vous de ne pas faire obstacle à cette solution et de ne pas mettre les gens dos au mur. La poursuite de la politique dangereuse que vous menez en Cisjordanie : la construction dans les colonies, les barrages routiers, les coups de filet dans les villes de Cisjordanie, tout cela ne fait qu’éloigner la solution des deux Etats. Nous ne voulons pas d’un seul Etat pour les deux peuples et les diverses personnalités qui ont évoqué cette solution le font par désespoir ».



Retourner à l'article Ehud Olmert fait ses adieux au parti Kadima

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.