Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Municipales à Jérusalem : Déri souhaite se présenter, Gaydamak se retire

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

La loi israélienne interdit aux personnes ayant été condamnées pour des délits « infamants » de se présenter à un poste d’élu local pendant les sept ans qui suivent leur sortie de prison. Mais M. Déry, qui a terminé de purger sa peine il y a six ans, soutient qu’il est éligible car à l’époque de sa condamnation la période d’inéligibilité n’était que de six ans, ladite loi ayant été amendée après sa condamnation.

L’ancien président du Shas qui a d’ores et déjà obtenu le soutien du chef spirituel du parti, le grand-rabbin Ovadia Yossef, s’attend maintenant à obtenir le soutien officiel du parti. Le président actuel du parti, le ministre de l’Industrie Eli Yishaï, a déclaré hier que le soutien du Shas à la candidature de M. Déry était garanti.

Dans une interview au Yediot Aharonot, Arié Déry tente de rassurer les habitants non pratiquants de Jérusalem qui appréhenderaient son accession au poste de maire. « Sous ma conduite, la ville sera un modèle de coexistence. J’estime pouvoir rassembler et faire l’arbitrage entre laïcs et religieux, juifs et arabes. C’est ma mission et je m’engage à y parvenir ». Le Maariv indique que lorsqu’il annoncera officiellement sa candidature, Arié Déry devrait réaffirmer son opposition au partage de Jérusalem et s’engager à lutter fermement contre un tel projet.

Le Haaretz rapporte par ailleurs que l’homme d’affaires d’origine russe et président du nouveau parti politique Tzédek Hévrati (Justice sociale), Arcadi Gaydamak, devrait annoncer qu’il abandonne la course à la mairie de Jérusalem en raison de la candidature d’Arié Déry. Dans l’entourage de M. Gaydamak on estime en effet que la popularité d’Arié Déry auprès de la communauté ultra-orthodoxe et des électeurs traditionalistes réduit considérablement les chances d’Arcadi Gaydamak.

La police enquête sur un recensement fictif d’adhérents à Kadima

Selon le Yediot Aharonot, les enquêteurs de la brigade de lutte contre la fraude enquêtent ces jours-ci sur un recensement fictif d’adhérents à Kadima. La police sopçonne en effet des pourvoyeurs de voix du parti d’avoir inscrit plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’adhérents sans que ces derniers soient au courant et en falsifiant les formulaires d’adhésion.

L’enquête concerne essentiellement la ville d’Ofakim, où ont été recensés près de mille adhérents, et une autre grande ville du sud où l’on compte près de deux mille adhérents. L’enquête se fait en collaboration avec les dirigeants de Kadima et le conseiller juridique du parti.

Régional

Des officiers israéliens à l’étranger menacés d’être enlevés par le Hezbollah

Selon le Haaretz, les services de sécurité israéliens ont mis en garde ces dernières semaines plusieurs anciens officiers supérieurs israéliens qui séjournent pour affaires dans des pays musulmans n’ayant pas de relations diplomatiques avec Israël. Selon les services de sécurité, ces anciens officiers sont sous gravement menacés par le Hezbollah qui pourrait tenter de les enlever. Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a en outre demandé que soit étudiée la possibilité d’interdire le séjour dans ces pays d’hommes d’affaires israéliens ayant un passé militaire.

Selon des responsables des services de sécurité cités par le journal, pour l’heure il a été décidé de se contenter de mettre en garde personnellement certains officiers de réserve, dont un général qui a occupé par le passé des postes-clés au sein des forces de sécurité israéliennes.

Le Yediot Aharonot rapporte par ailleurs que suite à la multiplication des menaces d’attentat contre des Israéliens, le Bureau de lutte antiterroriste étudie la possibilité d’interdire aux Israéliens de séjourner dans la péninsule du Sinaï. Les service israéliens craignent en effet que le Hamas ou le Jihad islamique ne cherchent à enlever des vacanciers israéliens séjournant en Egypte pour les transférer vers la bande de Gaza et les détenir en otage à l’instar du soldat israélien Guilad Shalit./.



Retourner à l'article Municipales à Jérusalem : Déri souhaite se présenter, Gaydamak se retire

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.