Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Jérusalem, capitale de la douleur

Par Guy Senbel pour Guysen International News

Mardi 22 juillet, 28 personnes ont été blessées, l’une d’entre elles a été grièvement touchée. Le pied arraché et écrasé sous une voiture, la victime a été amputée quelques heures plus tard dans l’un des hôpitaux de Jérusalem, tristement habitués aux procédures d’urgences appliquées les jours d’attentats. Rompus à l’exercice, les services de la police de Jérusalem étaient sur les lieux en quelques minutes. Les ambulances ont évacué les blessés en un temps record.
Mardi 22 juillet, Jérusalem fut à nouveau la « capitale de la douleur » du poète Paul Eluard.

Un des correspondants de Guysen TV qui se trouvait sur les lieux de l’attentat a pu filmer une partie de la scène, ainsi que la neutralisation du terroriste. Diffusées grâce aux deux agences de presse Associated Press et Reuters, ces images ont fait le tour du monde. Ce sont les seules images d’ailleurs qui ont été diffusées sur les grandes chaînes d’information.

L’information sur l’attentat a été plutôt discrète, timide, et dans l’immédiat, mal interprétée ou mal comprise. Notre confrère « Le Monde.fr » fut le seul site, avec Guysen, à présenter une version complète des faits. Le grand quotidien français, qui avait pourtant annoncé à l’occasion de l’attentat du 2 juillet qu’une attaque avait été commise par un Palestinien, alors qu’il s’agissait d’un Arabe israélien, fait partie des rares à avoir relaté l’information avec impartialité.

Comme la douleur, la violence qui terrorise Jérusalem est ininterrompue. L’un des deux gardes-frontières israéliens blessés il y a deux semaines dans la vieille ville a succombé à ses blessures mercredi 23 juillet. Les deux policiers avaient été blessés par balles près de la porte des Lions, dans le quartier musulman de la vieille ville. Le tireur avait réussi à prendre la fuite.

Le phénomène est inquiétant. Selon la police, le nombre de citoyens israéliens de Jérusalem-est impliqués dans des activités terroristes est en augmentation. Entre 2000 et 2007, 270 suspects arabes israéliens de Jérusalem-est ont été arrêtés par les services de sécurité. Pour le premier trimestre de l’année 2008, on ne compte pas moins de 70 arrestations.

A la douleur provoquée par les attentats d’un genre nouveau, s’ajoute l’inquiétude liée au danger iranien, et à ses bases arrières, le Sud Liban et Gaza, où règnent deux organisations terroristes, le Hezbollah et le Hamas.

Le premier bénéficie aujourd’hui d’un arsenal de 40 000 missiles. Le second est une poudrière, qui détient Guilad Shalit, en otage, depuis 762 jours. Ce soir, c’est à Guilad que nous pensons, et nous rendons hommage à tous ceux qui se mobilisent pour sa libération, Marek Halter, Ingrid Betancourt ou le maire de Paris Bertrand Delanoë qui, dimanche 20 juillet, rappelait au micro de Guysen TV qu’il était vêtu de bleu et de blanc, pour marquer sa solidarité avec l’otage franco-israélien.



Retourner à l'article Jérusalem, capitale de la douleur

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.