Opération de Tsahal à Bethléem après l’attentat-suicide de Jérusalem

vendredi 30 janvier 2004


Les forces israéliennes ont pénétré à Bethléem pour la première fois en six mois,pour y interpeller des terroristes palestiniens au lendemain de l’attentat suicide qui a tué 10 Israéliens dans un autobus de Jérusalem.

Des témoins palestiniens ont rapporté que des véhicules blindés israéliens étaient entrés dans Bethléem avant l’aube et que des soldats avaient entrepris de fouiller des maisons dont celle où aurait vécu le terroriste-suicide de jeudi ; un policier de l’Autorité Palestinienne membre des Brigades des martyrs d’Al Aksa.

Les soldats ont interpellé six Palestiniens recherchés, a annoncé Tsahal.

« L’opération a été lancée après qu’il fût apparu que les Palestiniens n’avaient pas rempli leur obligation de faire cesser le terrorisme, ce qui l’attentat d’hier a démontré », a déclaré une porte-parole de Tsahal .

Israël a remis le contrôle de Bethléem à la police de l’Autorité Palestinienne en juillet. Les autorités israéliennes avaient alors averti que l’armée reviendrait si les forces palestiniennes ne combattaient pas les terroristes.

Les Brigades des martyrs d’Al Aksa, la branche armée du Fatah du président de l’ Autorité Palestinienne Yasser Arafat, ont revendiqué l’attentat de jeudi au même moment où ’Autorité palestinienne condamnait l’attentat...

Il s’agissait de l’attentat-suicide le plus meurtrier depuis l’attentat du 4 octobre contre un restaurant de Haifa, où une terroriste-suicide du Djihad islamique avait tué 23 autres personnes.

Selon les services de renseignements israéliens, le Djihad islamique pourrait aussi être impliqué dans l’attentat de jeudi.

Le Hamas a de son côté publié des photos du terroriste-suicide le front ceint du bandeau vert du groupe.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil