Démantèlement d’une implantation sauvage en Cisjordanie

revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mardi 15 avril 2008

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.desinfos.com/

Le Maariv se fait l’écho du démantèlement de l’implantation sauvage de Mévo Horon Nord (également connue sous le nom de Merom Ayalon), qui s’est fait hier en toute discrétion, sans manifestations ou violences de la part de l’extrême droite.


Selon le journal, le démantèlement de cette localité illégale et minuscule, vingt habitants logés dans six pré-construits, avait été rendu possible grâce à un accord confidentiel obtenu il y a deux semaines entre le Conseil des habitants de Judée et Samarie, le ministère de la Défense, le secrétariat général de l’implantation de Mévo Horon ainsi que ses habitants.

Toujours selon le Maariv, ce démantèlement s’est fait dans le cadre d’une entente plus large entre le Conseil des habitants de Judée et Samarie et le ministère de la Défense, selon laquelle certaines implantations sauvages seront démantelées volontairement en échange de l’octroi de permis de construire dans les implantations. Ainsi avait également été démantelée récemment une autre implantation sauvage, située près d’Ofra. Il s‘agissait dans ce cas d’un lieu abandonné où il n’y avait qu’un seul pré-construit vide.

Cette entente entre les habitants de Judée et Samarie et le ministère de la Défense est débattue entre les deux camps depuis de longs mois. Les implantations sauvages vouées au démantèlement sont les vingt-six implantations sauvages construites après mars 2001, date à laquelle le Premier ministre de l’époque, Ariel Sharon, s’était engagé auprès de l’administration américaine à geler toute construction en Cisjordanie. Le Conseil des habitants de Judée et Samarie indique pourtant que ladite entente avec le ministère de la Défense ne prendra effet qu’après la finalisation des démarches juridiques permettant la reprise des constructions dans les implantations et la légalisation des autres implantations sauvages qui ne sont pas destinées au démantèlement.

Le journal note enfin que le statut juridique de la implantation sauvage de Migron (au sud de Ramallah), bâtie elle aussi après mars 2001, est différent, car cette implantation a été construite sur des terrains appartenant à des Palestiniens et non pas à l’Etat. En effet, l’Etat s’était d’ores et déjà engagé auprès de la Cour Suprême à démanteler Migron avant août 2008.

Le chef de la branche militaire de FDLP à Gaza a été tué lors d’un raid israélien

Le Haaretz rapporte qu’un appareil de l’armée de l’air a tiré hier un missile sur une voiture qui circulait dans la ville de Bet Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza. Selon des sources palestiniennes, une personne a été tuée et une autre a été grièvement blessée dans cette attaque. Certains passants auraient également été blessés.

Le site Internet du Haaretz rapporte ce matin l’identité du Palestinien qui a été tué dans ce raid : il s’agirait d’Ibrahim Abu-Ilba, chef des Brigades de la résistance nationale, la branche militaire du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine à Gaza.

Le journal rapporte par ailleurs que le ministre de la Défense, Ehud Barak, a ordonné hier de reprendre, à partir de mercredi prochain, l’approvisionnement en gazole en destination de la centrale électrique de Gaza. Le gazole sera transféré par le terminal pétrolier de Nahal-Oz, là où deux Israéliens ont été assassinés la semaine dernière par des terroristes palestiniens. Des conseillers d’Ehud Barak indiquent que la décision de reprendre l’approvisionnement en gazole intervient suite à la demande des autorités égyptiennes. Il s’agit selon eux de fournir uniquement du gazole à la centrale électrique et non de l’essence qui est utilisée à d’autres fins, notamment pour les transports.

Régional

Fin du boycott : Israël et Al-Jazeera évoqueront des possibilités de collaboration

Selon le Haaretz, Israël et la chaîne de télévision arabe Al-Jazeera vont ouvrir un dialogue à haut niveau la semaine prochaine afin d’améliorer la coopération entre eux. Cet accord a été conclu lors d’une rencontre, hier à Doha, entre la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, et des responsables de la chaîne qatarie, afin de mettre un terme au boycott partiel partiqué contre Al-Jazeera par le ministère israélien des Affaires étrangères. En effet, le ministère israélien des Affaires étrangères estime qu’Al-Jazeera a couvert la dernière escalade à Gaza de façon biaisée, voire mensongère, ce qui l’a amené à protester auprès des directeurs de cette chaîne et à initier ce boycott partiel.

Diplomatie

Visite de Shimon Pérès en Pologne

Le Haaretz consacre une place importante à la visite d’Etat de quatre jours qu’effectue le Président Shimon Pérès en Pologne. Selon le journal, cette visite est composée, à l’image des relations complexes entre Israël et la Pologne, d’un volet juif-historique, consacré notamment au 65ème anniversaire de la révolte du ghetto de Varsovie, et d’un volet diplomatique, dans le cadre duquel le Président Pérès rencontrera le Président et le Premier ministre polonais et prononcera un discours en hébreu au parlement, à Varsovie.

Hier, lors d’une cérémonie de commémoration tenue au mémorial de la Shoah au camp d’extermination de Treblinka, où 880 000 Juifs avaient péri, M. Pérès a choisi de faire passer un massage apaisant au peuple polonais en déclarant : « il est difficile de se trouver ici, mais ce n’est pas à cause de vous, c’est à cause de ce qui s’est passé ici ». Selon le journal, la formule « pas à cause de vous » est particulièrement significative, les Polonais attendant depuis des années une reconnaissance israélienne du fait que bien que les horreurs de la Shoah aient été perpétrées sur leur sol, ce ne sont pas les Polonais qui les ont commises.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil