Les Américains vont s’opposer au débat à la Haye sur la barrière

Eilil Shahar - Ma’ariv

dimanche 25 janvier 2004

Ils vont soumettre un document décrivant leur opposition à la Cour internationale de Justice. Plusieurs pays européens pourraient suivre


Les Etats-Unis ont promis à Israël de soumettre, par écrit, leur opposition avec un prétendu « Procès de la barrière » à la Cour internationale de Justice.

L’action des Etats-Unis suit les accords pris pendant les pourparlers entre le Directeur général du Ministère des Affaires Etrangères, Yoav Biran, le Chef de Cabinet du Premier ministre, Dov Weisglass et les représentants de l’administration des Etats-Unis . Le document qui doit être soumis exprimera l’appui américain pour la résolution sde la controverse sur la barrière de sécurité par les futures négociations de paix. Plusieurs pays européens soumettront des lettres semblables à la Cour internationale de Justice.

Jeudi dernier, Dov Weisglass a rencontré le Conseiller de Sécurité nationale Condoleeza Riz. La réunion, était aussi suivie par l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis Danny Ayalon, elle s’est concentrée sur la barrière de sécurité. Weisglass a demandé que les Etats-Unis marquent leur opposition avec de possibles sanctions de l’ONU contre Israël après une décision à la Haye. Weisglass a aussi rassuré Condoleeza Riz sur le fait que la barrière sera déviée pour réduire au minimum les perturbations dans la vie quotidienne de Palestiniens.

Vendredi, le Ministre des Affaires Etrangères Sylvan Shalom a rencontré le Secrétaire général d’ONU, Kofi Annan à Davos. Shalom a exprimé la forte opposition d’Israël au transport de discussions sur la clôture de sécurité anti-terroriste à la Haye. « La barrière de sécurité est construite pour protéger les vies de nos citoyens, ce qui sont notre devoir moral », a dit Shalom.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil