Petites questions sur Enderlin

© Primo

lundi 3 mars 2008

Malgré l’abondance de l’actualité ces derniers jours en Israël, le grand journal Haaretz consacre sa première page ...à l’affaire Al Dura. C’est assez dire l’importance accordée à ce « fait divers » et au traitement qu’en font la Justice et les médias en France.


Sur Guysen, on apprend que Daniel Seaman se pose publiquement quelques questions. ’’Il y a suffisamment de preuves de sources indépendantes prouvant que l’incident al-Dura a été mis en scène pour les caméras’’, déclare Daniel Seaman, chef du service de presse du Premier ministre israélien, à GIN-Paris. (Guysen.International.News)

Il poursuit : ’’Le fait que Charles Enderlin dispose toujours de son accréditation presse de l’Etat d’Israël atteste de la force et de la tolérance de la démocratie israélienne, et non de l’intégrité du reportage de Charles Enderlin ce jour-là. La question n’est pas ’’Pourquoi a-t-il encore son accréditif presse de l’Etat d’Israël’’, mais plutôt, pourquoi France 2 l’emploie-t-elle encore ?’’

France 2, toute à sa paranoïa concernant cette affaire, ne manquera pas de protester contre cette tentative d’ingérence de la part d’un Etat dans le choix de ses collaborateurs.

France 2 nous a tellement habitués à ce type de réaction qu’elle en devient prévisible au possible.

Quant à Charles Enderlin, ses dernières interventions lors des journaux télévisés montrent qu’il ne sait pas - ne sait plus - présenter les faits de manière objective.


Les textes

Mots-clés

Accueil