« il n’y aura pas de solution militaire » pour Bernard Kouchner

AP

lundi 3 mars 2008

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a prévenu lundi qu’« il n’y aura pas de solution militaire » entre Palestiniens et Israéliens, dénonçant « un acharnement » contre la Bande de Gaza


« Cet acharnement n’aura aucun résultat, il n’y a pas de solution militaire », a assuré Bernard Kouchner sur France-Info. « Il faut de la sagesse et des pourparlers » face au « redoublement de violences inspirées par souvent le nationalisme, et des idéologies périmées ».

« A Gaza, il n’y aura pas de solution militaire, nous l’avons dit depuis deux jours », a martelé le chef de la diplomatie française. « C’est un cercle vicieux dont on ne peut pas sortir ».

Le ministre des Affaires étrangères a estimé qu’« il n’y a qu’une solution, c’est la reprise, l’achèvement des pourparlers, la paix avec la création d’un Etat palestinien », jugé « indispensable ».

« Il faut que cessent les tirs de fusée sur Israël ; il y a des fusées GRAD ce qui est beaucoup plus dangereux, de plus longue portée, c’est pour cela qu’Ashkelon a été visée », a-t-il reconnu.

« La France est très partie prenante avec la Conférence de Paris, avec des projets précis, de l’argent, nous sommes en train de le développer », a souligné Bernard Kouchner, évoquant « une petite victoire remportée » avec « le passage du ciment pour la construction station d’épuration promise depuis longtemps ». « Cela marchait puis à nouveau cet acharnement qui n’aura aucun résultat ».


Les textes

Mots-clés

Accueil