Téhéran : Israël sera bientôt éliminé par radiations !

Politique arabe de la France

lundi 18 février 2008

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://politiquearabedelafrance.net/

Ainsi s’exprime le Général Jafari, commandant suprême des Brigades Al Kods, les SS iraniens des Gardiens de la Révolution dans une lettre de condoléance au Hezbollah !
Une menace de plus, après celles du Président Ahmédnijad ?


Dans sa lettre Jafari écrit que l’éradication « du microbe cancéreux qu’est Israël » par radiation, sera le fait du Hezbollah lui-même : L’Iran prépare-t-elle le Mega-Acte-Terroriste par Hezbollah interposé, en balançant une bombe nucléaire sur Israël ?

Nous pouvons imaginer plusieurs scénarios :

1- Les Iraniens dotent le Hezbollah de « bombes sales » : de la matière fissile radioactive est ajoutée aux têtes explosives des Katiouchas - les fameux « Orgues de Staline » de la Deuxième Guerre Mondiale, aujourd’hui appelés missiles « Grad » de 107 et 120 mm, utilisées par le Hezb pour bombarder le Nord du pays en été 2006. Les Iraniens ont sûrement des quantités suffisantes de matières fissiles pour un tel usage depuis que leurs centrifugeuses marchent à plein rendement. De telles « bombes sales » n’ont pas les effets dévastateurs de bombes atomiques à proprement parler, mais elles auront certainement un effet destructeur sur le moral de l’arrière et des civils touchés : la peur du cancer provoqué par les radiations, la présence de poussières radioactives, la nécessité d’évacuer les populations civiles, de décontaminer des régions entières, et, pour les soldats d’opérer dans des conditions très astreignantes - masques à gaz et vêtements adéquats.

2- Les Iraniens ont déjà une bombe atomique, obtenue par certaines voies obscures, de l’ex-URSS : n’ayant pas encore le vecteur de transport - missile ou bombardier - adéquate, l’Iran fait passer la bombe au Hezbollah qui envoie une équipe de suicidés opérer en Israël ! La presse israélienne a fait hier état d’un attentat conventionnel possible contre le pays avec un avion sans pilote, mais cela est trop risqué pour le Hezbollah si il est question de faire exploser un engin nucléaire ! Il semble qu’une tentative par mer ou par terre soit plus probable, avec plusieurs commandos suicides et une attaque générale de diversion sur toute la frontière. La réussite d’une telle attaque présenterait toutes les caractéristiques d’Hiroshima et Nagasaki, mais à l’échelle du pays, ce serait un pourcentage important du pays qui serai annihilé !

Les deux scénarios sont possibles, vu les avancements de l’Iran vers l’arme nucléaire et vu sa volonté exprimée à plusieurs reprises d’éliminer Israël !

Ces scénarios exigent une prise en considération, par le gouvernement et Tzahal, des retombées d’une attaque nucléaire contre le pays, à savoir planifier une réponse adéquate pour le traitement des dégâts en biens et en personnes, pour la mise sur pied d’un pouvoir alternatif, régional qui remplacerait le pouvoir central si celui-ci était touché ou si les moyens de communications et d’exercice du commandement étaient impossibles. Il faudrait aussi prendre en ligne de compte les menaces internes et externes qui ne manqueraient pas de surgir après une telle attaque.

Pour cela certaines barrières légales et psychologiques devrons être surmontées pour assurer un minimum d’ordre et de maintient des structures étatiques - comme l’institution de la peine de mort, le retour au pouvoir militaire dans les zones sensibles (comme ce le fut jusqu’en 1967 dans les régions à forte population arabe).

Bien sûr Israël se doit de préparer une méga réponse à attaque méga terroriste ! Elle devra non seulement cibler le Hezbollah et le Sud Liban, mais aussi l’Iran et la Syrie ! Et peut-être certains pays et certaines personnes trop complaisantes avec l’Iran et qui font tout, aujourd’hui, pour lui permettre de développer ses capacités nucléaires !


La revue des infos

Mots-clés

Accueil