Le Hamas aurait réussi à se doter d’armes sophistiquées

Par Yaakov Katz & Herb Keinon | Jerusalem Post édition française

mardi 5 février 2008

« Nous ne savons pas exactement combien, mais de grandes quantités d’armes sophistiquées, dont des roquettes à longue portée et des missiles anti-aériens et antichars ont été introduits à Gaza ces derniers jours à travers la frontière ouverte. » (Youval Diskin, chef du Shin Bet)


Des roquettes à longue portée et des missiles antichars et antiaériens figurent parmi les armes transférées en contrebande par le Hamas dans la bande de Gaza au cours des 12 derniers jours, a déclaré dimanche 3 février au cabinet le chef du Shin Bet Youval Diskin. Ce dernier a ajouté que de nombreux terroristes venus d’Iran, de Syrie et d’Egypte et affiliés aux diverses organisations étaient également entrés illégalement dans la bande de Gaza et - utilisant la formation reçue en Iran - allaient tenter « d’améliorer » les attaques contre Israël.

« Nous ne savons pas exactement combien, mais de grandes quantités d’armes sophistiquées, dont des roquettes à longue portée et des missiles anti-aériens et antichars ont été introduits à Gaza ces derniers jours à travers la frontière ouverte », a déclaré Diskin, selon un participant à la réunion.

Selon des responsables de l’establishment de la défense, Tsahal doit maintenant prendre en considération les nouveaux types d’armes entrées en contrebande dans la bande de Gaza ces dernières semaines et, si nécessaire, modifier son déploiement autour et dans la bande. « Si, par exemple, le Hamas possède maintenant des missiles sol-mer, la marine pourrait être contrainte de fonctionner légèrement différemment en patrouillant près des côtes de la bande de Gaza, » a déclaré au Jerusalem Post un responsable de la défense. Pendant la seconde guerre du Liban, quatre marins ont été tués suite au tir par le Hezbollah d’un missile chinois sur le navire INS Hanit près des côtes de Beyrouth. « Aujourd’hui, on ne peut pas courir un tel risque, » a-t-il ajouté.

Tsahal a déjà pris des précautions supplémentaires face aux importantes quantités d’armes sophistiquées entrées en contrebande dans Gaza ces dernières années. Ainsi, l’armée de l’air n’utilise dans le ciel de Gaza que des hélicoptères et des avions de combat équipés de systèmes de défense anti-missiles.

Dans son exposé au gouvernement, Diskin a qualifié la frontière entre le Sinaï et le Néguev de « ventre mou » d’Israël par lequel des douzaines de terroristes pourraient tenter de pénétrer dans le pays. Son organisation et Tsahal auraient découvert 30 routes pouvant être utilisées pour infiltrer le pays.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil