Israël « a perdu sa raison d’être et tombera tôt ou tard » déclare Ahmadinejad

d’après Libération

mercredi 30 janvier 2008

Ahmadinejad, le dictateur iranien, a lancé mercredi matin une nouvelle diatribe contre Israël. Dans un discours public à Bouchehr, dans le sud du pays, il a conseillé aux grandes puissances d’« abandonner la sale entité sioniste qui a atteint le bout de sa course ».


Israël « a perdu sa raison d’être et tombera tôt ou tard », a-t-il prédit ajoutant que « ceux qui soutiennent les sionistes criminels devraient savoir que les jours de l’occupant sont comptés ».

Cette attaque contre le pays qui est l’ennemi juré de la République islamique depuis la révolution iranienne de 1979 est loin d’être une première, elle devient même une habitude lors des interventions présidentielles. Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, Mahmoud Ahmadinejad n’a cessé de remettre en cause l’existence de l’Etat d’Israël ainsi que la réalité de l’Holocauste. Il avait déclaré dès le début de son mandat, dans une conférence intitulée « Le monde dans le sionisme », qu’Israël devait être « rayé de la carte ».

Il considère que toute la destinée du monde islamique se joue dans le conflit israélo-palestinien. Si la négation de l’Etat d’Israël est un dogme de la République islamique, l’opposition frontale au monde occidental, les « oppresseurs » que Mahmoud Ahmadinejad tient pour responsables de la création de l’Etat d’Israël, est une véritable rupture avec la politique de son prédécesseur Mohammad Khatami.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil