Réponse au professeur David Ruzié, à propos de « l’opportunité » de diviser Jérusalem,

P.I. Lurçat

vendredi 4 janvier 2008

Une fière et fervente réponse d’un Juif de Jérusalem, qui sait, lui, la valeur de Jérusalem pour la nation juive et ne reconnaît à personne - fût-il Premier ministre ou professeur d’université - le droit d’en disposer au gré des caprices de la politique internationale. (Menahem Macina).


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.upjf.org/


Les textes

Mots-clés

Accueil