L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) étudie des photos satellite d’un site syrien

vendredi 19 octobre 2007

Selon un rapport du journal américain, Washington Post, la Syrie serait en train de détruire les ruines du site attaquée par les israéliens le mois dernier. (Guysen.International.News)


Des experts de l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) examinent des photos satellites d’un site syrien à la recherche d’indices de l’existence d’installations nucléaires secrètes, a-t-on appris vendredi auprès de diplomates.

Deux diplomates ont affirmé qu’un premier examen des images, qui montrent le site frappé le 6 septembre par l’aviation israélienne, ne vient pas confirmer les soupçons faisant état d’installations nucléaires. Ils ont tous les deux souligné que les expertises se poursuivaient.

Selon l’un de ces diplomates, qui a des liens avec l’agence, les experts étudient des images commerciales, ce qui vient contredire d’autres affirmations selon lesquelles il s’agirait de photos fournies par les services de renseignement américain.

Depuis la frappe aérienne, plusieurs grands médias ont cité des responsables américains anonymes selon lesquels l’opération avait visé une installation nucléaire qui aurait des liens avec la Corée du Nord.

L’AIEA est la première instance indépendante à ce pencher sur le dossier. Les diplomates cités affirment que les représentants de la Syrie à l’AIEA ont rencontré des responsables de l’agence. Ils n’auraient fourni aucune information selon laquelle le pays dispose d’un programme nucléaire secret.

La Syrie a toujours nié disposer de telles installations à cet endroit. Le pays a signé le traité de non-prolifération nucléaire et a déjà autorisé l’AIEA a inspecter sa seule installation nucléaire officielle, un petit réacteur de 27kW.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil