Combat à coups de fatwas entre le Hamas et l’Autorité palestinienne au sujet des prières en plein air

Par : C. Jacob | MEMRI

dimanche 7 octobre 2007

Dans le cadre du combat politique qui oppose Fatah et Hamas, le Fatah s’est ouvertement confronté au Hamas au sujet des prières du vendredi. Affirmant que le Hamas s’est approprié les mosquées et que les imams se servent de leurs pupitres pour monter la population contre le Fatah, ce dernier a organisé les prières du vendredi de Gaza en dehors des mosquées et en plein air.


En contrepartie, le Hamas a interdit la participation à ces prières, affirmant que leur objectif est de semer le chaos, allant jusqu’à disperser les fidèles par la force. De hauts responsables du Fatah, dont Zakariya Al-Agha, ont été appréhendés lors de la prière du vendredi, et des amendes ont été infligées aux personnes ayant participé à des manifestations intervenues après la prière du vendredi à l’extérieur des mosquées. Plusieurs cas de personnes ayant reçu des menaces sur leurs téléphones portables ont été relevés ; ces appels les enjoignaient à ne pas participer aux prières sur les places publiques et autres lieux en plein air.

Le conflit entre le Hamas et le Fatah s’est transformé en guerre de fatwas concernant la possibilité de prier à l’extérieur des mosquées et l’identité des autorités habilitées à trancher sur la question. L’association des oulémas palestiniens, affiliée au Hamas, a interdit ces prières en plein air, tandis qu’un décret du cheikh Taysir Al-Tamimi et du Grand mufti palestinien Muhammad Hussein, liés à l’Autorité palestinienne et au Fatah, les autorise.

Lire des extraits de ces fatwas et des réactions parues dans la presse en anglais : http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=IA39407


Les textes

Mots-clés

Accueil